L'embarqué > Logiciel > Middleware > Maison connectée : Nest ouvre aux constructeurs tiers son middleware de communication Weave

Maison connectée : Nest ouvre aux constructeurs tiers son middleware de communication Weave

Publié le 02 octobre 2015 à 11:33 par Pierrick Arlot        Middleware Google

Serrure Connectée Yale
Evoqué pour la première fois par Google lors de l’annonce par l’éditeur américain de l’environnement logiciel pour objets et équipements connectés Brillo, le middleware de communication Nest Weave, développé par Nest Labs et utilisé pour l’heure uniquement dans les dispositifs de la filiale de Google, est désormais accessible à tout constructeur tiers.
 
Conçu pour simplifier la communication directe entre deux produits dédiés à la maison connectée, y compris évidemment les propres productions de Nest Labs (thermostats, détecteurs de fumée, caméras de surveillance), Weave a déjà suscité l’intérêt de plusieurs industriels. GE (pour ses solutions d’éclairage), iHome, Legrand, LIFX, Philips hue, Somfy ou WeMo/Belkin prévoient ainsi de commercialiser à terme des équipements labellisés « Works with Nest » compatibles Weave, à l’instar de Yale et de sa serrure connectée Linus dont le lancement commercial est prévu en 2016.
 
De leur côté, les fabricants de semi-conducteurs Dialog Semiconductor, Freescale, Qualcomm Technologies et Silicon Labs comptent fournir, sans doute aussi dans le courant de l’année prochaine, des kits de développement certifiés Nest Weave.
 
Dans la pratique, le middleware de communication de Nest a été conçu pour fonctionner sur les réseaux Wi-Fi/IPv6 ainsi que sur les infrastructures radio maillées compatibles Thread. Publié l’été dernier, ce dernier protocole, compatible IPv6, est basé sur les couches IEEE 802.15.4 et 6LoWPAN et peut véhiculer différents protocoles applicatifs de plus haut niveau comme ZigBee, HomeKit (Apple), AllJoyn (Qualcomm), Ipso, Echonet et donc… Weave.
 
Apte à tourner sur des microcontrôleurs, exigeant moins de 64 Ko de RAM et doté de sa propre couche de sécurité applicative, le middleware Weave est aussi censé assurer une faible latence de bout-en-bout, limitée à moins de 100 ms entre deux objets, même dans le cadre d’un réseau maillé de grande taille, assure Nest. 

Sur le même sujet