L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Freescale étoffe sa gamme de processeurs i.MX6 avec un modèle à cœur ARM... Cortex-A7

Freescale étoffe sa gamme de processeurs i.MX6 avec un modèle à cœur ARM... Cortex-A7

Publié le 01 juin 2015 à 10:10 par Pierrick Arlot        Composant  Freescale

i.MX6

Freescale, qui doit fusionner avec NXP d’ici à la fin de l’année, vient d’ajouter trois modèles à sa célèbre gamme de processeurs d’application i.MX6, utilisés notamment sur les marchés de l’électronique grand public, de l’industriel et de l’automobile. Compatible broches à broche ainsi qu’au niveau logiciel avec leurs aînés, les i.MX6DualPlus et i.MX6QuadPlus, comme leurs noms l’indiquent, sont articulés autour de deux ou quatre cœurs ARM Cortex-A9, comme les i.MX6Dual et i.MX6Quad de première génération. Mais leurs performances graphiques et leurs capacités mémoire ont été dopées. Selon Freescale, les deux processeurs se caractérisent ainsi par un doublement de leur puissance graphique 2D, 3D et composite, ainsi que par une amélioration de 50% de la mémoire (avec en particulier l’intégration d’une nouvelle interface mémoire 64 bits DDR3/LVDDR3/LPDDR2-1066). Le fabricant de semi-conducteurs destine les i.MX6DualPlus et i.MX6QuadPlus aux tableaux de bord et aux systèmes d’info-divertissement embarqués dans les véhicules, aux équipements médicaux, aux interfaces homme-machine industrielles, à la signalisation numérique et aux applications de diffusion multimédia en continu.

Freescale a également étoffé son offre avec un modèle dénommé i.MX6UltraLite et basé, c’est une première dans la gamme i.MX6, sur un cœur ARM Cortex-A7. Un choix qui vise à répondre aux besoins des applications contraintes en termes de coût et d’encombrement, dans le domaine des objets connectés notamment, et où les notions d’éco-efficacité et de sécurité sont de prime importance. Selon Freescale, l’i.MX6UltraLite, présenté en boîtier BGA de 14 x 14 mm ou de 9 x 9 mm, est le plus compact et le plus éco-efficace des processeurs à architecture ARM. Il se distinguerait aussi par son architecture évoluée de gestion de la consommation, ses mécanismes de sécurité (boot sécurisé, moteurs de chiffrement câblés dans le silicium, générateurs de nombres aléatoires…), un module de détection d’attaques malveillantes et un moteur intégré de chiffrement/déchiffrement à la volée de données en mémoire Dram.

Les processeurs i.MX 6DualPlus et i.MX 6QuadPlus sont déjà échantillonnés et seront lancés en production de volume en octobre 2015. L’iMX6UltraLite, quant à lui, sera échantillonné à partir du mois de juillet.

 

Sur le même sujet