L'embarqué > Logiciel > Plate-forme > Objets connectés : fin de partie pour l’environnement Android Things de Google

Objets connectés : fin de partie pour l’environnement Android Things de Google

Publié le 07 janvier 2021 à 09:24 par Pierrick Arlot        Plate-forme Google

Android Things

Google l’avait annoncé officiellement fin décembre sur son blog réservé aux développeurs Android. Depuis le 5 janvier 2021, il n’est plus possible de concevoir de nouveaux projets bâtis sur l’environnement Android Things, présenté fin 2016 par la société américaine comme un « système d’exploitation pour objets connectés ». Un environnement – initialement connu sous le nom de Brillo – que Google destinait aux concepteurs souhaitant profiter (aussi) de l’écosystème Android, l’idée étant que n’importe quel développeur Android puisse bâtir un dispositif intelligent en utilisant les API Android et les services Google.

Déjà en 2019 l’éditeur avait réduit la voilure en rétrécissant le champ d’action d’Android Things aux enceintes connectées et aux écrans intelligents. Et seules les cartes de prototypage NXP i.MX7D et Raspberry Pi 3B étaient depuis soutenues par l’environnement de manière générique.

Preuve qu’Android Things va rejoindre le cimetière des projets avortés dans l’arrière-cour de Google, la firme américaine a précisé qu’au 5 janvier 2022, la console de développement Android Things sera désactivée et toutes les données des projets seront détruites de façon définitive, dont les configurations de build et les images avec paramètres d’usine.

« Trop cher, trop lourd et pas assez rapide, Android Things n’a pas tenu ses promesses sur le terrain, confiait dès 2019 Fred Rivard, le dirigeant et fondateur de l'éditeur français MicroEJ, lors d’un entretien exclusif à L’Embarqué. En repositionnant Android Things sur le secteur vertical des enceintes intelligentes et écrans connectés, Google a hissé de fait l'environnement enfoui MicroEJ VEE comme l’unique solution standard pour les « Things », afin de les rendre plus intelligentes, sécurisées, et surtout de faible consommation. » On se souviendra qu’à l’occasion de la conférence Google Cloud Next’19, Google et MicroEJ avaient présenté conjointement l’environnement logiciel embarqué compact, sûr et sécurisé MicroEJ VEE comme le « petit frère » d’Android. La messe, en fait, avait déjà été dite.

Sur le même sujet