L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Murata réduit le module radio LTE-M/NB-IoT aux dimensions de 11,1 x 11,4 mm

Murata réduit le module radio LTE-M/NB-IoT aux dimensions de 11,1 x 11,4 mm

Publié le 05 mars 2018 à 08:16 par Pierrick Arlot        Sous-système Murata

Murata

[EMBEDDED WORLD] Tout comme Sierra Wireless, Murata a fait le choix du circuit radio bimode LTE Cat-M1/NB1 (LTE-M/NB-IoT) ALT1250 de la société Altair Semiconductor pour son premier module cellulaire calibré pour le marché de l’Internet des objets, en l’occurrence le modèle Type 1SC qui ne mesure que 11,1 x 11,4 x 1,4 mm, pour une superficie de 50% plus compacte que la plupart des offres concurrentes.

Sous la référence Type 1SE, Murata propose en outre un module complet qui embarque, outre le circuit radio d’Altair, un microcontrôleur ultrasobre à cœur ARM Cortex-M4 STM32L4 de STMicroelectronics, ainsi qu’un microcontrôleur sécurisé ST33J32M0 à cœur ARM SecureCore SC300 qui embarque 2 Mo de flash pour stocker en toute sécurité les données sensibles, ainsi que des accélérateurs cryptographiques et des protections contre les attaques malveillantes. Le module Type 1SE, qui affiche des dimensions de 15 x 17 x 1,4 mm, bénéficie des caractéristiques de faible consommation du STM32L462REY6 qui dispose d’un mode veille à 450 nA (avec rétention mémoire SRam de 16 Ko et horloge RTC active) et d’un mode arrêt à seulement 8 nA.

Les deux offres LTE IoT de Murata ciblent des marchés comme les étiquettes de suivi d’actifs de très petite taille, les produits pharmaceutiques et médicaux, les dispositifs électroniques portés sur soi  et les traceurs de géolocalisation.

Murata considère le circuit ALT1250 comme le circuit Cat-M1/NB1 le plus intégré et le plus avancé du moment. Disponible dans un boîtier de moins de 100 mm2, il intègre un processeur bande de base LTE Cat-M1/NB1, un frontal RF large bande capable de s’adapter à un très grand nombre de combinaisons de bandes de fréquence LTE, de la mémoire, des amplificateurs de puissance, des filtres, un commutateur d’antenne et un moteur de sécurité. Il dispose en outre de moteurs de positionnement par satellite et de localisation cellulaire et d’un framework de sécurité optimisé pour l’IoT ; il prend également en charge la technologie VoLTE (Voice over LTE). Le circuit ALT1250 devrait aussi pouvoir évoluer vers la mouture Cat-NB2 par simple mise à jour du micrologiciel.

Les modules Type 1SC et Type 1SE seront échantillonnés respectivement courant mars et courant juin.

Sur le même sujet