L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Machines autonomes : le module Jetson AGX Xavier à 32 Tops de Nvidia est disponible

Machines autonomes : le module Jetson AGX Xavier à 32 Tops de Nvidia est disponible

Publié le 20 décembre 2018 à 12:29 par Pierrick Arlot        Sous-système Nvidia

Jetson AGX Xavier Nvidia

Robots industriels collaborant avec des humains en toute sécurité, robots logistiques aptes à se déplacer dans des entrepôts, à gérer des stocks et à livrer des produits chez les utilisateurs, séquenceurs d’ADN portables travaillant main dans la main avec des scientifiques pour protéger les récoltes des maladies… Tels sont les exemples de machines qui peuvent tirer parti du module Jetson AGX Xavier de Nvidia qui vient rejoindre la famille de produits Jetson TX1 et TX2 et qui est aujourd’hui disponible auprès des distributeurs de la firme américaine.

Le module, qui délivre une performance de 32 Tops (téraopérations par seconde) dans une enveloppe thermique inférieure à 10 W et dans des dimensions de seulement 105 x 105 mm, doit permettre aux équipementiers de passer en production de volume avec les applications élaborées avec le kit de développement Jetson AGX Xavier commercialisé depuis plusieurs mois (lire notre article ici).

Comme son nom l’indique, le dernier-né des modules Jetson de Nvidia se déploie autour d’une puce-système Xavier. Ce SoC embarque un bloc personnalisé de huit cœurs de processeurs généralistes 64 bits à architecture Arm v8.2, une unité de traitement graphique (GPU) à 512 cœurs bâtie sur l’architecture Volta, un ou deux accélérateurs d'algorithmes d’apprentissage profond (NVDLA), un accélérateur de vision artificielle VLIW et un ou deux codeurs/décodeurs vidéo 4K/60p/HEVC.

Côté logiciels, le module Jetson AGX Xavier s’accompagne d’un jeu d’outils et de workflows pour l’apprentissage et le déploiement de réseaux de neurones, précise Nvidia. Il prend notamment en charge les applications développées avec les SDK JetPack et DeepStream. Le premier est le kit de développement logiciel de Nvidia pour machines autonomes et dispose d’outils pour l’intelligence artificielle, la vision artificielle, le multimédia, etc. Le SDK DeepStream, quant à lui, permet l’analyse en flux continu de données issues de multiples caméras et de multiples capteurs pour la détection et l’identification d’objets spécifiques comme les véhicules, les piétons ou les cyclistes.

Signalons par ailleurs que la famille Jetson TX2, adaptée aux besoins des applications IA en périphérie de réseau, compte désormais trois membres, le Jetson TX2 « classique », le Jetson TX2i et le tout nouveau module bas coût Jetson TX2 4GB, permettant notamment aux utilisateurs du Jetson TX1 de migrer vers ce modèle, plus puissant, au même prix.

Sur le même sujet