L'embarqué > Logiciel > Développement > L’environnement de développement IAR Embedded Workbench prend désormais en charge les cœurs RISC-V

L’environnement de développement IAR Embedded Workbench prend désormais en charge les cœurs RISC-V

Publié le 23 mai 2019 à 08:05 par Pierrick Arlot        Développement IAR Systems

IAR Systems

Lors d'Embedded World 2018, l’éditeur d'outils logiciels pour le développement de code embarqué IAR Systems s'était engagé, dans une déclaration d’intention, à apporter un soutien aux concepteurs d'applications fondées sur le cœur de processeur open source RISC-V à travers sa chaîne de développement IAR Embedded Workbench (débogueur, compilateur C/C++, outils d'analyse...). C’est désormais chose faite.

La société suédoise annonce la disponibilité immédiate de son environnement pour les cœurs et extensions RISC-V 32 bits RV32. De prochaines versions d’IAR Embedded Workbench prendront en charge les cœurs RISC-V 64 bits, ainsi que le jeu d’instructions plus compact RV32E et les déclinaisons adaptées aux contraintes de sécurité et de sûreté de fonctionnement.

Selon IAR, des tests internes ont démontré que la première version du compilateur IAR C/C++ pour RISC-V génère du code considérablement plus compact que celui généré par d’autres outils aujourd’hui disponibles. Afin d’assurer la qualité du code, la chaîne IAR Embedded Workbench dispose en outre de l’outil d’analyse de code statique C-STAT qui, selon la firme nordique, peut contribuer à améliorer la conformité à des standards spécifiques comme Misra C:2004, Misra C++:2008 et Misra C:2012 et à détecter défauts, bogues et vulnérabilités de sécurité tels que définis par la liste CWE (Common Weakness Enumeration) et un sous-ensemble du standard de codage Cert C/C++.

Par ailleurs, ajoute IAR, le débogueur C-SPY inclus dans l’environnement de développement donne le contrôle total de l’application en temps réel et son simulateur offre l’ensemble des fonctionnalités de débogage sans accès à la plate-forme matérielle. Le débogage in-circuit, enfin, est assuré par la sonde I-jet.

« De nombreuses sociétés adoptent aujourd’hui l’architecture RISC-V dans leurs conceptions et elles ont beaucoup à gagner en ayant accès à des outils de développement professionnels associés à un support technique éprouvé », indique Stefan Skarin, le CEO d’IAR Systems. L’annonce de la société suédoise a été saluée par plusieurs fournisseurs de cœurs RISC-V comme C-Sky Microsystems, acquis par le géant Alibaba en avril 2018, Andes Technology et SiFive, ainsi que par Microsemi, la filiale de Microchip, qui promeut l’implémentation de cœurs RISC-V dans les conceptions FPGA.

Vous pouvez aussi suivre nos actualités sur la vitrine LinkedIN de L'Embarqué consacrée à l’architecture de processeur RISC-V : Embedded-RISCV https://www.linkedin.com/showcase/embedded-riscv/

Sur le même sujet