L'embarqué > Marchés > Rachat > Le groupe chinois Alibaba s’offre un fabricant de cœurs de processeurs 32 bits embarqués

Le groupe chinois Alibaba s’offre un fabricant de cœurs de processeurs 32 bits embarqués

Publié le 24 avril 2018 à 11:18 par Pierrick Arlot        Rachat

logo Alibaba
Le géant chinois du commerce électronique Alibaba vient de s’offrir l’intégralité de son compatriote C-Sky Microsystems, une société créée en 2001 qui conçoit des cœurs de processeurs 32 bits hautes performances et basse consommation et dont Alibaba détenait déjà une part du capital. Pour les observateurs, cette acquisition, dont le montant n’a pas été dévoilé, entre dans une tendance générale qui voit les fameux GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) absorber des spécialistes de semi-conducteurs avec l’idée que ceux-ci conçoivent des puces qui collent au plus près à leurs besoins.
 
Jusqu’ici la cible de C-Sky Microsystems a été le marché de l’embarqué et de l’Internet des objets (audio/vidéo numérique, sécurité, télécoms et réseaux, contrôle industriel, automobile, etc.), où s’expriment déjà depuis longtemps les fabricants de cœurs de processeurs ARM et Mips et où l’architecture open source RISC-V monte en puissance. D’ailleurs si C-Sky crée ses propres cœurs depuis 2003, la société est également un membre non fondateur de la fondation RISC-V au rang Platinum (au même titre que Marvell, Micron, NXP, Samsung et Sanechips).
 
Le savoir-faire de C-Sky devrait sans nul doute être également mis à contribution par Alibaba dans le cadre du développement par le géant chinois de sa propre puce optimisée pour l’intelligence artificielle (IA), l’analyse d’image et de vidéo notamment, et dénommée Ali-NPU (Neural Processing Unit). Avec la volonté d’offrir une performance dix fois supérieure à celles des processeurs généralistes ou graphiques dans l’exécution de tâches IA pour un coût et une consommation divisés par deux.
 
On se souviendra aussi qu’Alibaba dispose dans sa besace d’un système d’exploitation embarqué propriétaire du nom d’AliOS (anciennement Yun OS) qui devrait être placé à court terme dans le monde open source. A suivre donc.

Sur le même sujet