L'embarqué > Logiciel > Algorithmes > Le français Ubiscale et le coréen Wisol veulent banaliser les balises de géolocalisation pour l’IoT

Le français Ubiscale et le coréen Wisol veulent banaliser les balises de géolocalisation pour l’IoT

Publié le 10 novembre 2017 à 12:26 par Pierrick Arlot        Algorithmes

Module Wisol

La société coréenne Wisol, fabricant reconnu de modules de connectivité radio, s’est engagée dans une collaboration étroite avec la start-up bretonne Ubiscale (dont L’Embarqué a tracé un portrait détaillé en juin 2016), une jeune pousse qui a développé une technologie de géolocalisation innovante pour les objets connectés. Le partenariat signé entre les deux entreprises vise à associer les modules compatibles Sigfox de Wisol avec la solution dans le nuage Ubi.cloud élaborée par Ubiscale. Selon le Coréen, cette combinaison doit permettre l’arrivée sur le marché d’une nouvelle génération de balises GPS/Wi-Fi pour suivi d’actifs dotées de capacités de géolocalisation outdoor et indoor inédites et d’une autonomie sans précédent.

On rappellera que Wisol fait partie des quelques sociétés capables de fournir des modules de connexion radio Sigfox à moins de deux dollars (lire notre article ici). De son côté, Ubiscale a développé une technologie de suivi ou de tracking qui allège considérablement la consommation des solutions de géolocalisation GPS ou Wi-Fi intégrées dans un objet, en déportant le calcul de positionnement dans l’infrastructure réseau. Une approche qui n’est pas à proprement parler nouvelle mais que la start-up rennaise a adaptée aux spécificités des réseaux longue portée, bas débit et basse consommation LPWAN (du type Sigfox ou LoRa).

« Les développeurs de balises ou de traceurs IoT sont confrontés à des défis de conception car les capteurs GPS et Wi-Fi sont connus pour être très gourmands au niveau énergétique, explique Samuel Ryckewaert, directeur général d’Ubiscale. Notre approche permet de contourner ces problèmes en faisant reposer la géolocalisation sur le cloud et en tirant parti des caractéristiques des produits Wisol. Notre association devrait contribuer à doper des marchés IoT de masse comme le suivi d’actifs, l’optimisation de processus ou la géolocalisation de personnes ou d’animaux de compagnie. »

Pour les applications où la balise n’a pas besoin de connaître elle-même sa position, la solution d’Ubiscale permet en fait de rapatrier, via le réseau Sigfox, les informations GPS ou Wi-Fi dans le nuage pour y effectuer la plupart des opérations qui s’avèrent consommatrices d’énergie. L’offre de la start-up s’appuie en pratique sur un logiciel de prétraitement des signaux qui doit être embarqué dans les balises des fabricants, et sur une simple API à la plate-forme Ubi.cloud qui fournit concrètement les coordonnées du dispositif attaché à ladite balise. Des algorithmes sophistiqués permettraient par ailleurs de renforcer la fiabilité du positionnement et de minimiser aussi le débit sur le réseau Sigfox.

Selon Ubiscale, qui propose d’ores et déjà un SDK pour simplifier les développements sur les modules WSSFM20 de Wisol, l’association de ces derniers et de la solution Ubi.cloud permet de multiplier par dix l’efficacité de la détection simultanée GPS et Wi-Fi, tout en améliorant considérablement l’autonomie. Bâtis sur un processeur à cœur ARM Cortex-M4, les modèles à quadruple mode WSSFM20 du Coréen sont dotés de la connectivité Sigfox, Wi-Fi, GPS et Bluetooth Low Energy et intègrent aussi une interface NFC et un accéléromètre triaxial.

Sur le même sujet