L'embarqué > Logiciel > Plate-forme > Kalray porte un projet collaboratif pour le développement d’une plate-forme de calcul pour applications critiques

Kalray porte un projet collaboratif pour le développement d’une plate-forme de calcul pour applications critiques

Publié le 07 février 2019 à 09:45 par Pierrick Arlot        Plate-forme Kalray

Kalray

Spécialiste des processeurs massivement parallèles pour l’embarqué critique, l’automobile et les centres de données, la société française Kalray a pris la tête d’un programme collaboratif qui a pour ambition de construire une plate-forme matérielle et logicielle destinée aux industriels développant des applications critiques nécessitant de fortes capacités de calcul dans les domaines de l'aéronautique (aviation, taxis volants, drones), la Défense et les véhicules autonomes.

Le programme ES3CAP (à prononcer escape, pour Embedded Smart Safe Secure Computing Autonomous Platform), qui fédère onze partenaires industriels et académiques, est doté d'un budget total de 22,2 millions d’euros sur trois ans et sera financé à hauteur de 11,7 millions d’euros via le Programme d'investissements d'avenir géré par Bpifrance. Le programme va réutiliser des technologies développées au sein du projet S3P (pour Smart, Safe and Secure Software Development and Execution Platform) comme l’avait révélé il y a quelques mois à L’Embarqué Eric Bantegnie, VP de la BU systèmes et logiciels embarqués d'Ansys et promoteur de la plate-forme IoT pour l'industriel S3P.

Dans le détail, ES3CAP réunit des partenaires qui planchent sur des sujets complémentaires comme les systèmes d'exploitation et les outils logiciels temps réel et critiques, la vision artificielle, la fusion de données et l'intelligence artificielle. Le tout sera porté sur une plate-forme matérielle fiable et sécurisée, en l’occurrence le processeur massivement parallèle MPPA de Kalray (Massively Parallel Processor Array). Les partenaires industriels du projet incluent Renault-Nissan-Mitsubishi (présent au capital de Kalray) et EasyMile pour l'automobile, ainsi que Safran Electronics & Defense et MBDA pour l'avionique et la Défense.

Parmi les partenaires technologiques, on trouve Ansys/Esterel Technologies (outils pour le développement de logiciels certifiés et la génération de code multicœur), Krono-Safe (solution d'ingénierie logicielle Asterios constituée d'une suite d'outils logiciels intégrés et d'un noyau temps réel multicœur à haut niveau de sûreté de fonctionnement), Prove & Run (architecture de sécurité, systèmes d'exploitation et services de haute sécurité), Kalray (processeurs intelligents MPPA et plate-forme logicielle associée) et Prophesee (technologie brevetée de vision neuromorphique haute performance composée de capteurs et d'intelligence artificielle). IROC Technologies, pour sa part, est le partenaire expert pour garantir la sûreté de fonctionnement de la plate-forme matérielle. Les partenaires académiques de référence sont le CEA (Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives) et l'Inria (Institut national de recherche pour les sciences du numérique).

Selon le communiqué publié par Kalray, les voitures autonomes de demain, les futurs moteurs d'avions ou les prochains robots partagent un même besoin, celui d’accéder à de nouvelles plates-formes dites cyberphysiques CPS (Cyber Physical System), en interaction directe avec le monde physique et permettant de traiter, via des algorithmes de plus en plus perfectionnés, un nombre croissant de données et de fonctions. Ces traitements doivent être effectués tout en garantissant le respect des exigences strictes de sûreté de fonctionnement et de sécurité que partagent ces différentes industries. Cette évolution des exigences oblige ainsi les industriels à adopter de nouvelles générations de processeurs dits « multi » voire « many » cœurs, les seuls à pouvoir répondre à ce double besoin de performance et d'intégration d'un grand nombre de fonctions sur un même composant capable de fournir la capacité de calcul et l'indépendance de fonctionnement requis.

« Les systèmes intelligents vont jouer un rôle toujours plus important dans nos vies, que ce soit pour les voitures autonomes ou les avions de demain, indique Éric Baissus, président du directoire de Kalray.  La France possède un écosystème très dynamique et pionnier dans ce domaine. Nous sommes très heureux d'avoir pu regrouper autour de nous et du projet ES3CAP des industriels de renom, des laboratoires de recherche, des PME en forte croissance et des pépites françaises, et d'avoir pu obtenir le soutien ambitieux de l'État français pour consolider une filière nationale à la fois prometteuse commercialement et stratégique pour notre industrie. »

Sur le même sujet