L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Internet des objets : Huawei et Gemalto vont développer en commun des modules radio NB-IoT

Internet des objets : Huawei et Gemalto vont développer en commun des modules radio NB-IoT

Publié le 14 novembre 2017 à 12:13 par Pierrick Arlot        Sous-système Gemalto

NB-IoT

Gemalto et Huawei ont décidé de faire cause commune pour répondre à la demande croissante de modules radio NB-IoT basse consommation à longue durée de vie exprimée par un certain nombre d’équipementiers. Dans ce cadre, le groupe français et le géant chinois - via son entité semi-conducteur HiSilicon - travaillent déjà à développer ensemble une nouvelle génération de modules associant niveau de sécurité élevé et sobriété énergétique. Avec la volonté de prolonger l’autonomie des appareils alimentés sur batteries jusqu’à dix ans.

On se rappellera que HiSilicon fut l’un des tout premiers, sinon le premier, à disposer d’un circuit radio NB-IoT et que ses composants compatibles NB-IoT sont notamment utilisés (à notre connaissance) par les fabricants de modules u-blox et Quectel. Sa maison mère, l’équipementier chinois Huawei, s’est pour sa part positionnée dès 2016 en précurseur de la technologie NB-IoT avec une solution d’infrastructure de bout en bout (du capteur jusqu’au cloud).

Egalement labellisé LTE Cat-NB1 et capable de coller aux contraintes de faible consommation des objets connectés, le NB-IoT, rappelons-le, est l’une des trois technologies LPWA (Low Power Wide Area) adoptées par le 3GPP pour les marchés du M2M et de l’Internet des objets, les deux autres étant le LTE-M (évolution du LTE aussi dénommée LTE Cat-M1) et l’EC-GSM-IoT (réservé, lui, aux réseaux 2G).

Le NB-IoT vise à assurer une très bonne couverture indoor, la prise en charge d’un très grand nombre de dispositifs connectés à bas débit, une faible latence, un coût très faible de la connectivité, une basse consommation électrique et une architecture réseau optimisée. Avec des applications phares comme le stationnement intelligent, les détecteurs d’incendie et d’intrusion, les balises pour suivi d’actifs ou l’éclairage urbain. Selon ABI Research, les modules NB-IoT devraient représenter plus de 20% des ventes en volume de modules radio cellulaires d’ici à 2021.

« 2017 est pour nous l’année des déploiements commerciaux du NB-IoT, et trente réseaux de ce type vont être construits dans 20 pays à travers le monde d’ici à la fin de l’année, a déclaré Xiong Wei, président en charge des solutions LTE de Huawei. Nous cherchons à fournir au marché des solutions qui offrent connectivité stable, faible consommation et  rentabilité financière. Le déploiement réseau va maintenant s’accompagner d’une intégration et d’une flexibilité accrues grâce à notre collaboration avec Gemalto. »

Sur le même sujet