L'embarqué > Logiciel > Middleware > Elektrobit, Nvidia et Infineon font cause commune autour de la conduite autonome automobile

Elektrobit, Nvidia et Infineon font cause commune autour de la conduite autonome automobile

Publié le 21 septembre 2015 à 11:01 par Pierrick Arlot        Middleware Elektrobit

EB tresos

L’éditeur de logiciels embarqués pour l’automobile Elektrobit, filiale depuis quelques mois de l’équipementier Continental, a collaboré avec Infineon et Nvidia afin de développer une solution clé en main destinée à faciliter le travail des développeurs de systèmes d’aide évoluée à la conduite (ADAS) offrant les niveaux de sûreté fonctionnelle les plus élevés.

Alors qu'elle est architecturée autour de la plate-forme de calcul pour voitures autopilotées Drive PX de Nvidia, annoncée début 2015 et bâtie sur deux processeurs Tegra X1, la solution est censée offrir la puissance de calcul et l'intelligence accrues nécessaires pour gérer l’incroyable complexité qu'est la conduite autonome. Selon Elektrobit, les applications ADAS développées avec cette plate-forme permettront à un véhicule non seulement de détecter, mais aussi d'interpréter son environnement proche et de communiquer des informations au conducteur, à d'autres systèmes critiques au sein du véhicule, à d'autres véhicules situés à proximité et vers le cloud.

Au-delà de la brique matérielle apportée par Nvidia, on trouve également dans la solution d’Elektrobit la suite logicielle EB tresos compatible Autosar 4.x de l’éditeur (voir illustration ci-dessous), optimisée pour s’exécuter sur les processeurs Tegra X1 et le microcontrôleur 32 bits Aurix d’Infineon. Selon Elektrobit, ce dernier offre des performances de traitement élevées en temps réel et intègre des fonctions de sûreté et de sécurité qui en font un outil bien adapté pour les applications ADAS. Dans le détail, la plate-forme Drive PX accepte des signaux vidéo en provenance d’un maximum de 12 caméras embarquées haute résolution différentes et peut traiter jusqu’à 1,3 milliard de pixels par seconde. La suite logicielle EB tresos peut, quant à elle, faciliter l’intégration sans couture des applications Linux et Autosar et prend en charge des fonctions de base de la plate-forme de Nvidia pour la gestion de la surveillance et de la redondance. Elle permet aussi la communication entre les différentes unités de traitement avec un environnement d'exécution sûr et fiable, compatible avec le niveau d'intégrité de sécurité automobile le plus élevé (ASIL), ajoute encore Elektrobit.

 

Sur le même sujet