L'embarqué > Marchés > Conjoncture > Bosch, EMC et Huawei rejoignent le comité de pilotage de l’Industrial Internet Consortium

Bosch, EMC et Huawei rejoignent le comité de pilotage de l’Industrial Internet Consortium

Publié le 19 août 2016 à 08:35 par Pierrick Arlot        Conjoncture

Logo IIC

Créé par des représentants d’AT&T, Cisco, GE, IBM et Intel, l’Industrial Internet Consortium (IIC) annonce l’élection de trois nouveaux membres à son comité de pilotage déjà fort de représentants des sociétés GE, Fujitsu, IBM, Intel, Mitre, RTI, SAP et Schneider Electric. Il s’agit en l’occurrence de Dirk Slama, directeur Business Development de Bosch Software Innovation, déjà impliqué dans la collaboration établie entre le consortium IIC et l’initiative allemande Plattform Industry 4.0 (lire notre article), de Said Tabet, architecte en chef en charge de la stratégie IoT d’EMC et de Wang Xuemin, directeur du département Standardisation et Industrie de Huawei.

Fort de plus de 180 membres, le consortium IIC s’est donné comme tâche de formuler des exigences en matière de standards d’interopérabilité et de définir des architectures communes pour la connexion des équipements intelligents, des machines, des processus et des masses de données potentiellement exploitables par les industriels pour l’amélioration et l’optimisation de leurs activités.

L’organisme a par ailleurs annoncé en juillet dernier la mise en place d’ici à juin 2017 d’un nouveau banc d’essai pour les usines de nouvelle génération. Baptisé Factory Automation Platform as a Service (FA PaaS) et mené par les sociétés Hitachi, Mitsubishi Electric et Intel Japan, le projet de banc d’essai a pour objectif de tester des plates-formes IoT ouvertes capables d’intégrer sans couture des automatismes industriels placés sur les lignes de production et des technologies de l’information qui supportent des fonctions de gestion et des fonctions opérationnelles.

Sur le même sujet