L'embarqué > Logiciel > Développement > Avec Qt 5.9, The Qt Company table sur la stabilité et l’augmentation des performances

Avec Qt 5.9, The Qt Company table sur la stabilité et l’augmentation des performances

Publié le 07 juillet 2017 à 06:51 par Pierrick Arlot        Développement The Qt Company

Qt 5.9

Avec la version 5.9 de l’environnement de développement d’applications et d’interfaces graphiques pour produits informatiques, mobiles et embarqués Qt, The Qt Company met l’accent sur la stabilité, cette nouvelle mouture bénéficiant d’un support dit à « long terme » (LTS) d’au moins trois ans. La dernière version en date ainsi prise en charge était la mouture 5.6, lancée début 2016 (lire notre article ici). Du coup, les utilisateurs de Qt 5.9 se verront proposer des correctifs avec corrections de bogues et mises à jour de sécurité pendant tout ce laps de temps, même après la publication de versions ultérieures de l’environnement.

Sachant que la dernière version en date sera désormais la référence pour les nouveaux projets Qt au fur et à mesure de la mise à disponibilité de ces derniers, l’éditeur recommande donc à tous les utilisateurs de Qt 5.6 de migrer vers Qt 5.9 dès qu’ils en ont la possibilité. Ils pourront alors bénéficier des gains en performances apportés par la nouvelle mouture grâce notamment à la bibliothèque d’éléments de contrôle d’interface utilisateur Qt Quick Controls 2 spécifiquement pensée pour l’embarqué et les mobiles, à un ramasse-miettes « ahead-of-time » pour le moteur QML (qui évite la fragmentation de la mémoire) et à la mise en cache sur disque de structures de code et de données générées à partir des fichiers .qml/.js. Selon The Qt Company, toutes ces caractéristiques améliorent le temps de démarrage des systèmes bâts sur Qt.

Par ailleurs, Qt 5.9, qui est désormais compatible à 100% avec le langage de programmation C++11, dispose du module Qt 3D avec prise en charge des animations et de plug-in pour de multiples formats de géométrie 3D comme Wavefront OBJ, PLY et FBX. On notera que Qt 5.9 dispose plus globalement d’une nouvelle architecture graphique qui ouvre la voie au support de moteurs de rendu graphiques tiers bâtis sur d’autres API comme Vulkan ou Direct3D.

L’accent a aussi été mis sur les systèmes à sûreté de fonctionnement avec le support officiel du système d’exploitation temps réel (RTOS) Integrity de Green Hills Software. Une caractéristique particulièrement notable, insiste The Qt Company, du fait de la croissance rapide du nombre d’applications RTOS qui exigent un framework d’interface utilisateur graphique évolué. D’autres systèmes d’exploitation embarqués du type Linux ne sont pas, en effet, forcément adaptés en termes de fonctionnalités temps réel, de fiabilité, de sécurité et de certification pour des secteurs comme l’automobile, le médical et l’industriel.

Du côté des nouveaux OS et processeurs pris en charge, on citera encore Windows 10 dans toutes ses configurations (Windows 10, Windows 10 IoT Core, Windows Mobile), QNX 7 et i.MX7. Enfin on retrouve dans Qt 5.9 certaines nouveautés déjà mises en avant avec la version 5.8 comme le système de configuration « allégée » Qt Lite, ou les implémentations pour les protocoles CAN et Modbus du module Qt SerialBus conçu pour la gestion des communications et protocoles de bus série.

Sur le même sujet