L'embarqué > Logiciel > Middleware > Automobile : le processeur à multiples cœurs de Kalray s’offre une plate-forme logicielle Autosar Adaptive

Automobile : le processeur à multiples cœurs de Kalray s’offre une plate-forme logicielle Autosar Adaptive

Publié le 04 septembre 2019 à 11:46 par Pierrick Arlot        Middleware Kalray

Aubist Adaptive

Spécialiste des processeurs massivement parallèles pour l’embarqué critique, l’automobile et les centres de données, Kalray confirme ses ambitions sur les véhicules de nouvelle génération. La société française annonce le portage sur son processeur MPAA (Massively Parallel Processor Array) de la plate-forme logicielle Aubist Adaptive du japonais Aubass, compatible avec la spécification Autosar Adaptive. Selon Kalray, cette association a déjà été fournie à plusieurs constructeurs automobiles de premier plan.

A la différence du standard Autosar Classic où la configuration logicielle des unités de contrôle/commande électroniques automobiles (ECU) est figée au niveau fonctionnel après la phase de développement, le standard Autosar Adaptive, rappelons-le (voir notre article ici), doit permettre de faire évoluer les applications et fonctionnalités portées par une ECU tout au long du cycle de vie d’un véhicule via, notamment, des mises à jour over-the-air. Spécifiée par le consortium Autosar où émargent notamment BMW, Bosch, Continental, Daimler, Ford, General Motors, PSA, Toyota et Volkswagen, la plate-forme Autosar Adaptive, plus globalement, veut répondre aux exigences des tendances actuelles du monde automobile, telles que la conduite autonome, l'électrification et la connectivité. Ainsi, cette approche transforme le processus de développement E/E (électrique/électronique) établi. Avec à la clé des changements très significatifs comme le remplacement de la communication orientée signal par une conception orientée service, l’utilisation du langage de programmation C++ en lieu et place du C, et la mise en œuvre sur les ECU de systèmes d'exploitation multiprocessus reposant sur la norme Posix comme Linux.

Dans ce cadre, la plate-forme Aubist Adaptive cible les systèmes automobiles embarqués nécessitant une puissance de calcul et des performances très élevées, précise Kalray. Elle est intégrée avec le système d'exploitation Posix Aubist d'Aubass, un OS temps réel conforme aux spécifications Posix et possédant un micronoyau distribué qui permet d'exploiter pleinement l'architecture parallèle multicœur du processeur MPPA et de bénéficier ainsi de toute la puissance de calcul permise par cette architecture, ajoute le Français.

L’association de la plate-forme Aubist Adaptive et de la 3e génération des processeurs MPAA (Coolidge), qui vient d’entrer en processus de fabrication, doit pouvoir répondre aux exigences de performances exprimées par les équipements automobiles embarqués comme les systèmes d’assistance évoluée à la conduite (ADAS) et les systèmes de conduite autonome qui requièrent à la fois le traitement en temps réel d’énormes masses de données issues de capteurs divers et variés, le traitement d’images et d’informations audio et/ou vocales ainsi que le traitement et le chiffrement de signaux. « Contrairement aux processeurs développés à l’origine pour les serveurs de calcul, le MPPA de Kalray peut être utilisé dans des systèmes temps réel tout en offrant des capacités de traitement très élevées et une très bonne éco-efficacité », indique Hasegawa Katsutoshi, directeur d'Aubass.

 

Sur le même sujet