L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Kalray lance le processus de fabrication de son processeur massivement multicœur de 3e génération

Kalray lance le processus de fabrication de son processeur massivement multicœur de 3e génération

Publié le 12 août 2019 à 15:47 par Pierrick Arlot        Composant  Kalray

Kalray-Coolidge

Spécialiste des processeurs massivement parallèles pour l’embarqué critique, l’automobile et les centres de données, Kalray a annoncé fin février le tape-out de la 3e génération de son processeur MPAA (Massively Parallel Processor Array), connu sous le nom de code de Coolidge. La phase de conception de ce circuit dont la disponibilité est primordiale pour les ambitions de Kalray est donc terminée et le processus de sa fabrication en technologie FinFET 16 nm chez le fondeur TSMC est aujourd’hui enclenchée. 

« Depuis l’introduction en bourse de notre société en juin 2018, l’un de nos principaux objectifs est de lancer sur le marché le processeur Coolidge, rappelle Eric Baissus, le PDG de Kalray. Celui-ci dispose des innovations et des améliorations nécessaires pour répondre aux besoins des véhicules autonomes, de l’intelligence artificielle et des nouveaux centres de données intelligents qui requièrent à la fois performances, consommation abaissée et capacités temps réel, associées à la sûreté de fonctionnement et à la sécurité. »

Selon le Français, le processeur Coolidge a notamment été conçu pour exécuter en parallèle et en simultané de nombreuses tâches hétérogènes et critiques sur une seule puce et dispose de mécanismes de sécurité et de sûreté aptes à satisfaire les contraintes les plus exigeantes qui ont été définies en collaboration avec les partenaires de la société dans les domaines de l’aérospatial, de la Défense et de l’automobile.

Dans le détail, le dernier-né de Kalray embarque 80 cœurs 64 bits VLIW éco-efficaces et prédictibles maison et offre la possibilité de combiner plusieurs Coolidge pour augmenter le nombre de cœurs afin de répondre aux besoins de l’application ciblée. De plus chaque cœur dispose d’un coprocesseur qui lui est étroitement lié et qui vise à doper les performances des applications d’intelligence artificielle et autres logiciels gourmands en puissance de calcul. Et ce jusqu’à une puissance de 4 téraflops et de 25 Tops (téraopérations par seconde), soit 25 fois plus que la génération précédente, pour une consommation totale de la puce qui reste inférieure à 20 W.

Le circuit, qui peut être associé avec des processeurs multicœurs généralistes issus d’autres fournisseurs pour décharger ces derniers de certaines tâches et améliorer encore les performances, dispose aussi d’interfaces à haut débit comme Ethernet à 100 Gbit/s et PCIe Gen4 et d’interfaces spécialisées comme le CAN pour des applications ciblées comme les voitures autonomes. Le processeur Coolidge devrait être livré aux partenaires et clients de Kalray avec une version mise à jour du kit de développement logiciel de la société, AccessCore, avec notamment l’outil de génération de logiciels d’intelligence artificielle KaNN, ainsi qu’avec des cartes électroniques de référence.

Sur le même sujet