L'embarqué > Logiciel > Plate-forme > Wind River signe avec Renesas pour la voiture autonome et avec NXP pour la sûreté de fonctionnement

Wind River signe avec Renesas pour la voiture autonome et avec NXP pour la sûreté de fonctionnement

Publié le 11 décembre 2018 à 10:39 par Pierrick Arlot        Plate-forme Wind River

R-Car

Désormais dégagé de la tutelle d’Intel (lire notre article ici), Wind River fait feu de tout bois pour prouver qu’il est bien un éditeur de plates-formes logicielles embarquées parfaitement indépendant de tout fabricant de semi-conducteur. La société américaine, qui se décrit comme le spécialiste des logiciels IoT pour les domaines d’activité critiques comme l’automobile, l’industriel, le médical, la robotique, l’aérospatial et la Défense, vient ainsi de renforcer sa collaboration avec Renesas dans le domaine des systèmes connectés d’assistance évoluée à la conduite automobile (ADAS) et des programmes de conduite autonome.

La collaboration des deux entreprises vise notamment à prévalider les logiciels Wind River sur les dernières puces-systèmes (SoC) R-Car du Japonais. « Les véhicules connectés et autonomes doivent faire preuve d’intelligence dans leur interprétation du monde qui les entoure, ce qui a pour conséquence de rendre les logiciels destinés au monde de l’automobile de plus en plus complexes, précise Marques McCammon, vice-président en charge des solutions automobiles chez Wind River. Il est donc indispensable que les logiciels et les plates-formes matérielles collaborent étroitement et de manière optimisée. Avec des solutions prévalidées prêtes au déploiement, les constructeurs pourront plus rapidement atteindre les objectifs qu’ils se sont fixés en matière d’innovation et de délais de mise sur le marché. »

Dans le domaine automobile, Wind River propose VxWorks, un système d’exploitation temps réel adapté aux contraintes de sécurité et de sûreté de fonctionnement des systèmes d’aide à la conduite et d’autres applications critiques, Wind River Linux et des technologies open source de qualité professionnelle utilisables en particulier dans les systèmes d’info-divertissement, ainsi que Wind River Edge Sync, un framework logiciel pour des mises à jour logicielles sécurisées over-the-air tout au long du cycle de vie du véhicule. Selon l’éditeur, certains de ces logiciels sont déjà disponibles sur des plates-formes de référence bâties sur des SoC Renesas existants. Et notamment celles conçues pour des systèmes haut de gamme pour applications de traitement d’image et de vision artificielle destinées à la conduite autonome, pour des équipements à sûreté de fonctionnement et pour des systèmes d’info-divertissement embarqués.

Parallèlement, Wind River a élargi l’éventail des processeurs NXP pris en charge par VxWorks à la famille i.MX 8 à architecture Arm et aux processeurs multicœurs QorIQ à architecture Power T2080 et T2081, en plus des Layerscape à architecture Arm LS1021A, LS1043A et LS1046A. Sûreté et sécurité sont au cœur de cette initiative, assure l’éditeur. Dans ce cadre, VxWorks 653 Multicore Edition, une plate-forme d’avionique modulaire intégrée (IMA) permettant de consolider sur un même processeur plusieurs charges applicatives (critiques ou non) a été validée sur le modèle QorIQ T2080 de NXP avec fourniture d’artéfacts de certification sur étagère. Destiné aux applications critiques en matière de sûreté de fonctionnement et nécessitant une preuve de certification aux normes RTCA DO-178, EUROCAE ED-12 ou CEI 61508 (avionique, transports, automatisation industrielle et autres dispositifs médicaux), l'environnement VxWorks Cert Edition a quant à lui été validé sur la carte de développement i.MX 6 Sabre Lite de NXP.

Sur le même sujet