L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Voiture connectée : u-blox prépare une puce de communication V2X de 9 x 11 mm

Voiture connectée : u-blox prépare une puce de communication V2X de 9 x 11 mm

Publié le 05 juin 2018 à 11:54 par Pierrick Arlot        Composant  u-blox

u-blox UBX-P3

Spécialiste des technologies de géolocalisation et de communication sans fil, la société u-blox compte échantillonner d’ici à la fin 2018 son premier circuit de communication V2X (Vehicle-to-Everything) compatible avec le standard DSRC/802.11p. Aux dimensions compactes de 9 x 11 mm et intégalement conçue en interne, la puce, qui associe contrôleur bande de base, émetteur/récepteur et frontaux RF, bénéficie du savoir-faire acquis par la firme suisse sur le marché V2X avec ses modules radio Theo-P1 (30 x 40 mm) et Vera-P1 (24,8 x 29,6 mm).

L’adoption de la technologie de communication V2X en Amérique du Nord et en Europe rend possible, rappelons-le, le partage d’informations de façon sécurisée et anonyme entre véhicules, infrastructures routières et, éventuellement, piétons dans un rayon d’un kilomètre. Mais, même si de nombreuses sociétés travaillent sur les procédés V2X cellulaires (C-V2X, lire notre article ici), seul le standard IEEE 802.11p, qui exploite la bande de fréquence des 5,9 GHz, est aujourd’hui considéré par les spécialistes comme une technologie V2X éprouvée et commerciale apte à améliorer la sécurité des véhicules, fluidifier la circulation sur les routes et abaisser les émissions polluantes. Les communications V2X devraient aussi trouver des débouchés dans la mise en convoi de camions, les villes intelligentes, l’exploitation minière et l’agriculture.

Le circuit UBX-P3 propose plusieurs options pour des déploiements flexibles au sein d’un véhicule ou d’un équipement d’infrastructure routière. Il est ainsi apte à communiquer sur deux canaux différents, afin de garantir un traitement en continu des messages de sécurité et de service pour une meilleure sécurité. Cette caractéristique peut aussi être mise à profit par la puce pour communiquer sur un canal unique via deux antennes différentes et assurer la diversité d’antenne pour une meilleure couverture.

Apte à fonctionner dans la gamme de température comprise entre -40°C et +105°C, le circuit UBX-P3, qui peut également communiquer dans la bande des 5 GHz (en Wi-Fi 802.11a), dispose d’une interface Ethernet vers le processeur hôte pour une flexibilité maximale dans le positionnement de la puce dans le véhicule. La puce est également dotée d’interfaces SDIO, SPI, I2C, UART et GPIO.

21 juin 2016

 "1, 2, 3... 5G ! La course mondiale à la norme 5G passe par les tests"

> Lien

Sur le même sujet