L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > u-blox condense un module radio Bluetooth 4.2 "intelligent" sur une surface de 10 x 10 mm

u-blox condense un module radio Bluetooth 4.2 "intelligent" sur une surface de 10 x 10 mm

Publié le 29 février 2016 à 10:00 par Pierrick Arlot        Sous-système u-blox

Module BLE u-blox

La manifestation Embedded World 2016, qui s’est tenue du 23 au 25 février, a permis au suisse u-blox de lancer un module radio Bluetooth Low Energy qui se distingue à la fois par sa conformité à la dernière spécification en date du standard Bluetooth (la version 4.2) et par ses dimensions compactes de 10 x 10 mm (10 x 14 mm avec l’antenne intégrée).

Référencé Nina-B1 et conçu pour le marché des capteurs IoT connectés, du bâtiment intelligent, des dispositifs médicaux, de la télématique et des systèmes de contrôle/commande, le module, accompagné de son kit d’évaluation (EVK), est compatible avec l’écosystème ARM mbed et peut donc héberger des applications tierces au-dessus de la pile Bluetooth Low Energy.

Bâti autour d’un SoC Bluetooth Smart à cœur ARM Cortex-M4F de Nordic Semiconductor avec 512 Ko de flash et 64 Ko de RAM, le Nina-B1 pourra, selon u-blox, être mis à jour over-the-air pour supporter la spécification Bluetooth Mesh, attendue cette année, ainsi que le futur standard Bluetooth 5.0. Particulièrement sobre, le module affiche une consommation en mode sommeil profond de 400 nA avec réveil sur événement extérieur, de 2 µA en veille et de 5 mA à l’émission (à 0 dBm sous 3 VDC). La fonctionnalité NFC intégrée permet en outre de simplifier l’appairage de deux dispositifs Bluetooth.

Elaboré par les équipes d’u-blox basée en Suède (et issues du rachat de connectBlue en 2014), le module Nina-B1 peut fonctionner en toute autonomie sans processeur hôte, capteurs, accéléromètres, LED et autres composants de détection et de commande pouvant lui être connectés via ses interfaces GPIO, CAN (convertisseur A/N), I2C, SPI et UART. A noter que le produit (avec antenne intégrée) affiche les mêmes dimensions physiques (10 x 14 mm) que le module Wi-Fi 802.11n à 2,4 GHz Lily-W1 récemment lancé par u-blox (et également présenté sur son stand par la firme suisse). Un module qui, lui, exige toutefois la connexion à un processeur hôte via un lien SDIO ou USB.

Sur le même sujet