L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Toshiba muscle sa famille de microcontrôleurs à cœur Arm Cortex-M3 pour la commande moteur

Toshiba muscle sa famille de microcontrôleurs à cœur Arm Cortex-M3 pour la commande moteur

Publié le 27 août 2018 à 06:46 par Pierrick Arlot        Composant  Toshiba

Toshiba M3H

Toshiba vient de lancer la production en volume de sa deuxième salve de microcontrôleurs M3H au sein de sa famille TXZ de microcontrôleurs rapides à basse consommation, bâtis sur le cœur Arm Cortex-M3. Une deuxième salve que le constructeur japonais avait déjà évoquée en 2017 et qui affiche des performances supérieures aux premiers microcontrôleurs M3H lancés en mai 2016.

Les nouveaux circuits M3H intègrent des circuits analogiques à hautes performances et un large éventail de fonctions de base nécessaires à la commande de moteurs pour applications grand public ou industrielles. On y trouve notamment un CAN (convertisseur analogique-numérique) 12 bits avec une vitesse de conversion de 1,5 μs et jusqu'à 21 canaux, et un CNA (convertisseur numérique-analogique) 8 bits à 2 canaux. Les microcontrôleurs embarquent aussi une circuiterie de commande moteur programmable « avancée » (A-PMD), adaptée aux caractéristiques des moteurs à courant continu sans balais, ainsi qu’un bloc périphérique à usage général avec jusqu'à 6 canaux UART, 2 à 4 canaux I2C, 1 à 5 canaux TSPI, et plusieurs temporisateurs 16 et 32 bits.

En outre, une fonction d'autodiagnostic intégrée vérifie la tension de référence au niveau du CAN, une fonction de parité RAM détecte les éventuelles erreurs lors de la lecture mémoire, et un bloc de calcul CRC à canal unique réduit la charge de traitement logiciel pour se conformer à la norme de sûreté de fonctionnement CEI 60730.

Apte à fonctionner sous une tension d’alimentation comprise entre 2,7 V et 5,5 V dans une gamme de température située entre -40°C et +85°C, la nouvelle série de microcontrôleurs M3H est présentée dans différents boîtiers de 64 à 144 broches, avec 256 à 512 Ko de mémoire flash et 32 Ko de flash supplémentaire pour les données. La fréquence de fonctionnement est ici de 80 MHz, soit le double de celle du premier groupe M3H.

Sur le même sujet