L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Synaptics banalise la TV UltraHD à grande gamme dynamique dans les décodeurs TV

Synaptics banalise la TV UltraHD à grande gamme dynamique dans les décodeurs TV

Publié le 15 septembre 2017 à 06:30 par Pierrick Arlot        Composant

Synaptics

[IBC 2017] Le spécialiste des solutions d’interface homme/machine Synaptics a profité de la tenue du salon IBC 2017, qui ouvre ses portes aujourd’hui 15 septembre à Amsterdam, pour dévoiler un processeur multimédia de type SoC (puce-système) conçu pour le marché des décodeurs TV et apte à traiter les flux vidéo 4K à ultrahaute définition (UltraHD) et à grande gamme dynamique étendue (Advanced HDR). Le processeur VideoSmart BG5CT est en fait issu du rachat par Synaptics des activités multimédias de Marvell dont la finalisation a été entérinée le 8 septembre dernier et qui avaient généré un chiffre d’affaires net de 94 millions de dollars lors de la dernière année fiscale.

Le SoC BG5CT qui constitue la sixième génération des processeurs VideoSmart (ex-Armada) est compatible broche à broche avec son prédécesseur, le SoC Android TV BG4CT, tout en offrant en sus des fonctionnalités HDR étendues avec notamment la prise en charge des technologies Dolby Vision et Technicolor HDR, déjà largement adoptées par les fabricants de téléviseurs, les créateurs de contenus et les opérateurs de services, précise Synaptics.

Pour rappel, la télévision à grande gamme dynamique vise à améliorer le rendu d'image avec des couleurs plus vives et plus naturelles pour les scènes d'extérieur en plein soleil, ajoutant détails et brillance. Elle intensifie aussi la luminosité des scènes de nuit et des scènes d'intérieur faiblement éclairées, révèle des détails dans les zones faiblement éclairées, ce qui donne aux réalisateurs la possibilité de faire ressortir la texture et les subtilités des couleurs qui n'apparaissent pas habituellement avec la télévision à gamme dynamique normale. Le Dolby Vision est une technologie HDR développée par les laboratoires Dolby qui va plus loin que le standard HDR10 stipulé par l’UHD Alliance pour que les téléviseurs puissent porter le logo UltraHD Premium (lire notre article ici). Elle propose une profondeur de couleur sur 12 bits (au lieu de 10 bits) et surtout un véritable workflow avec un contrôle rigoureux depuis l'étalonnage du master en post-production jusqu'au visionnage, seule garantie que l'image diffusée au spectateur final sera véritablement conforme à l'originale voulue par le réalisateur. A cet égard, on signalera que le SoC MT5597 pour TV UltraHD HDR annoncé par MediaTek en juin 2017 prend lui aussi en charge le Dolby Vision.

Dans le détail, le SoC BG5GT, qui embarque la technologie de traitement et d’amélioration d’image Qdeo (issue aussi de Marvell), intègre un quadruple cœur ARM Cortex-A53 cadencé à 1,6 GHz et développant une puissance de 15 000 DMips, une unité de traitement graphique apte à traiter 2,8 milliards de pixels par seconde, des mécanismes de gestion de l’alimentation et une architecture de sécurité compatible avec les exigences des opérateurs de télévision payante. A cet égard, Synaptics assure avoir travaillé avec les éditeurs de solutions d’accès conditionnel Verimatrix et Nagravision.

A noter qu’Android TV et le kit open source RDK (Reference Design Kit) figurent au rang des premiers SDK pris en charge par le SoC BG5GT.

Sur le même sujet