L'embarqué > Normes & spécifications > Sécurité > SIM intégrée dans les puces-systèmes IoT : Tiempo rejoint l’initiative nuSIM de Deutsche Telekom

SIM intégrée dans les puces-systèmes IoT : Tiempo rejoint l’initiative nuSIM de Deutsche Telekom

Publié le 13 mai 2019 à 11:15 par Pierrick Arlot        Sécurité Tiempo

Tiempo nuSIM

L’idée de glisser la SIM directement au sein des puces-systèmes SoC afin d’abaisser le coût d’entrée de l’intégration de la sécurité dans les objets connectés aux réseaux cellulaires IoT continue de faire son chemin dans l’industrie. Et le français Tiempo, fournisseur de circuits ultrasécurisés en technologie asynchrone, est bien parti pour jouer sa carte avec brio dans cette évolution. Selon la société, qui a dévoilé en début d’année un élément sécurisé (SE) EAL5+ sous forme de bloc d’IP, la dernière version en date de la spécification de sécurité nuSIM de Deutsche Telekom liste le SE Tesic de Tiempo parmi les enclaves matérielles ad hoc utilisables par les concepteurs de SoC.

Pour rappel, la solution nuSIM de l’opérateur allemand, développée en partenariat avec des fournisseurs de semi-conducteurs, des fabricants de modules de connectivité cellulaire et d’un spécialiste de la sécurité numérique, vise à rapatrier les fonctionnalités de la SIM (Subscriber Identity Module), traditionnellement portées par une carte SIM physique, directement sur le processeur d’application d’un objet connecté à un réseau de radiocommunication mobile (lire, pour plus de détails, notre article ici). Cette solution, explique le groupe d’outre-Rhin, est spécifiquement conçue pour les dispositifs bas coût mis en œuvre dans des applications IoT mobiles compatibles NB-IoT et dotées d’une longue durée de vie, à l’instar des étiquettes de suivi d’actifs, des détecteurs de mouvement ou des capteurs de température.

En lançant un élément sécurisé (SE) certifié CC EAL5+ et EMVCo sous forme de bloc d’IP, Tiempo estime faciliter le travail des concepteurs de puces-systèmes qui souhaitent entrer, soit sur le marché des produits IoT haut de gamme nécessitant un très haut niveau de sécurité (automobile, industrie 4.0, paiements…), soit sur le marché des produits NB-IoT bas coût. Et c’est dans le cadre de ce dernier marché que la société française s’aligne sur la spécification nuSIM avec la capacité d’optimiser les fonctions SIM tout en maintenant un niveau de sécurité élevée grâce à une certification ad hoc, compatible avec un marché IoT mobile très sensible aux coûts.

« La spécification nuSIM va simplifier la conception des objets car elle élimine la nécessité d’implanter un circuit SIM séparé, rappelle Stefan Kaliner, en charge des développements UICC chez Deutsche Telekom. La solution se caractérise par une empreinte matérielle et logicielle minimale pour des implémentations économiques et peu consommatrices et ce sans compromis sur la sécurité. » Dans une implémentation nuSIM, l’élément sécurisé peut être mis en œuvre sur une enclave matérielle spécifique, comme le SE Tesic certifié CC EAL5+ de Tiempo, qui est intégrée sur la même puce aux côtés d’autres composants du SoC. Ce SE contient un processeur dévolu à la sécurité, des cryptoprocesseurs, des capteurs de sécurité et des mémoires utilisables exclusivement dans le cadre de l’enclave sécurisée.

« Tous nos clients présents sur les marchés des équipements critiques en termes de sécurité continuent de se lancer dans des processus de certification CC EAL5+ et/ou EMVCo, aoute Serge Maginot, le CEO de Tiempo Secure. Beaucoup d’entre eux voient l’approche nuSIM comme une nouvelle étape logique et une opportunité pour eux d’entrer rapidement sur le marché NB-IoT. »

Vous pouvez aussi suivre nos actualités sur la vitrine LinkedIN de L'Embarqué consacrée aux réseaux LPWAN : Embedded-LPWAN https://www.linkedin.com/showcase/embedded-lpwan/

Vous pouvez aussi suivre nos actualités sur la vitrine LinkedIN de L'Embarqué consacrée à la sécurité dans les systèmes embarqués : Embedded-SEC https://www.linkedin.com/showcase/embedded-sec/

Sur le même sujet