L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Silicon Labs promet une autonomie de dix ans pour les objets bâtis sur ses puces-systèmes Bluetooth 5.2

Silicon Labs promet une autonomie de dix ans pour les objets bâtis sur ses puces-systèmes Bluetooth 5.2

Publié le 09 janvier 2020 à 11:18 par Pierrick Arlot        Composant  Silicon Labs

EFR32BG22

A l’occasion du CES 2020, Silicon Labs a annoncé la disponibilité en mars d’une puce-système SoC Bluetooth sécurisée à ultrabasse consommation, compatible avec la spécification Bluetooth 5.2, la radiogoniométrie Bluetooth (Direction Finding) et le maillage Bluetooth (Bluetooth mesh). Bâtie sur l’architecture Wireless Gecko Series 2 lancée l’année dernière, la famille EFR32BG22 (BG22) se distingue par une consommation particulièrement faible (3,6 mA à l’émission +0 dBm, 2,6 mA en réception) et par la présence d’un cœur Arm Cortex-M33 éco-efficace (27 µA/MHz en mode actif, 1,2 µA en veille), gages d’une autonomie sur pile-bouton d’une dizaine d’années, affirme la société américaine.

Parmi les applications ciblées, Silicon Labs cite les nœuds Bluetooth Mesh à faible consommation, les serrures de porte intelligentes et les dispositifs de santé et de bien-être. Les étiquettes de suivi d’actifs, les balises et la navigation indoor peuvent également tirer bénéfice des fonctions Bluetooth de détection d’angle d'arrivée (AoA) et d’angle de départ (AoD) des puces BG22 et de la précision de localisation inférieure à un mètre associée (lire notre article ici), ajoute la société de semi-conducteurs.

La famille BG22 se décline pour l’heure en trois variantes. Le modèle EFR32BG22C112 cible des applications à gros volume et à coût réduit. Il offre un débit Bluetooth de 1 et 2 Mbit/s ainsi qu'un cœur Arm Cortex-M33 à 38,4 MHz, 18 GPIO et 352 Ko de mémoire flash pour une puissance d’émission de +0 dBm et une sensibilité en réception de -99 dBm. La puce EFR32BG22C222 cible quant à elle les applications nécessitant plus de puissance de calcul (avec un cœur M33 à 76,8 MHz), plus d'E/S (26 GPIO) et une puissance d’émission plus élevée (+6 dBm). Enfin la variante EFR32BG22C224 fournit un échantillonnage IQ pour les applications de radiogoniométrie et l'accès à des PHY Bluetooth Low Energy de 125 et 500 kbit/s, pour une sensibilité en réception jusqu’à -106 dBm. Apte à fonctionner jusqu’à +125°C, ce SoC dispose d’une mémoire flash jusqu'à 512 Ko pour la prise en charge des applications nécessitant des capacités de radiogoniométrie ou des nœuds maillés à faible consommation.

Au niveau sécurité, les puces BG22 embarquent une racine de confiance garantissant un amorçage sécurisé (Secure Boot) et l’authenticité des images des logiciels de bas niveau et des mises à jour over-the-air (Secure Loader). Une analyse de défaillances est aussi fournie avec la fonction Secure Debug qui permet aux développeurs de procéder à un examen sans effacer la mémoire flash, le logiciel lui-même pouvant être à l’origine de la cause principale du problème.

Sur le même sujet