L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Silicon Labs muscle ses microcontrôleurs 32 bits Giant Gecko ultrasobres à cœur Cortex-M4

Silicon Labs muscle ses microcontrôleurs 32 bits Giant Gecko ultrasobres à cœur Cortex-M4

Publié le 22 août 2017 à 17:03 par Pierrick Arlot        Composant  Silicon Labs

Silicon Labs EFM32 Giant Gecko

Sous la référence Giant Gecko EFM32GG11, Silicon Labs a commencé cet été l’échantillonnage d’une famille de microcontrôleurs 32 bits éco-efficaces à cœur ARM Cortex-M4, présentés comme les plus complets sur le créneau de la basse consommation. Destinés aux applications IoT complexes où se côtoient de multiples capteurs, des afficheurs sophistiqués, des algorithmes évolués et des piles de communication sans fil, les circuits associent un cœur cadencé jusqu’à 72 MHz, une mémoire interne qui peut atteindre 2 Mo de flash et 512 Ko de RAM, et un jeu d’outils logiciels (dont l’environnement de développement Simplicity Studio et le système d’exploitation Micrium OS, propriété de l’Américain depuis le rachat de Micrium en octobre 2016). Le tout pour une consommation qui n’excède pas 77 µA/MHz en mode actif et 1,6 µA en mode sommeil profond.

Selon le fabricant de semi-conducteurs, la large capacité mémoire interne des EFM32GG11 permet d’y intégrer plus de code, de prendre en charge des fonctions de débogage et des techniques de mise à jour over-the-air (OTA), d’y stocker des données issues de capteurs et d’offrir des graphiques riches. Les microcontrôleurs disposent en sus d’interfaces mémoire SD/MMC et Octal/Quad-SPI pour y adjoindre de la mémoire supplémentaire.

On y trouve aussi un contrôleur MAC Ethernet 10/100 Mbit/s pour les applications de contrôle/commande industriel sur IP, une interface SDIO Wi-Fi pour la connectivité au cloud, des contrôleurs de bus CAN, un bloc matériel d’accélération pour afficheur TFT et un moteur de détection tactile de type capacitif. Côté sécurité et sûreté de fonctionnement, les EFM32GG11 intègrent un bloc d’accélération cryptographique éco-efficace, une unité de gestion de la sécurité (SMU, Security Management Unit) et un générateur de vrais nombres aléatoires certifié Nist.

Les derniers-nés des Giant Cecko de Silicon Labs seront disponibles en volume à partir du premier trimestre 2018.

Sur le même sujet