L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Sequans propose une solution tout-en-un pour objets connectés en LTE-M ou NB-IoT

Sequans propose une solution tout-en-un pour objets connectés en LTE-M ou NB-IoT

Publié le 24 février 2017 à 11:09 par Pierrick Arlot        Composant  Sequans

Sequans Monarch SX

Spécialiste des circuits de radiocommunication 4G LTE, la société française Sequans va profiter du Mobile World Congress 2017 qui ouvre ses portes lundi 27 février pour lancer sous le nom de Monarch SX un circuit intégré de type SoC dont l’objectif est de rationaliser le développement de nombreux types d’objets connectés (traceurs d’activité, dispositifs électroniques portés sur soi, capteurs, compteurs d’énergie et autres équipements pour la maison connectée ou la ville intelligente).

De fait, présenté en boîtier FC-CSP de moins de 90 mm2, le Monarch SX associe la plate-forme radio Monarch compatible LTE-M et NB-IoT de la société française à un processeur ARM Cortex-M4, un contrôleur centralisé de capteurs (sensor hub) basse consommation, un contrôleur d’écran et un moteur de traitement de flux audio et vidéo (avec support de la technologie VoLTE pour le LTE-M). Annoncé en février 2016, le circuit radio Monarch, rappelons-le, est l’un des tout premiers supportant à la fois les technologies LTE-M (CAT-M1) et NB-IoT (CAT-NB1) et associe traitement bande de base, sous-système RF, mémoire RAM et gestion d’alimentation sur une seule puce. Edités dans la Release 13 des spécifications 3GPP, le standard CAT-M1 réduit la bande passante d’un canal LTE à 1,4 MHz (contre 20 MHz habituellement dans les réseaux mobiles traditionnels) pour un débit maximal de 1 Mbit/s, tandis que le CAT-NB1 réduit ces valeurs à 200 kHz et à moins de 100 kbit/s.

« Nous avons réussi à intégrer notre circuit Monarch sur le même morceau de silicium que les blocs de traitement nécessaires à quelques-unes des applications IoT les plus populaires du moment, a commenté Georges Karam, le CEO de Sequans. Le Monarch SX évite de faire appel à des processeurs externes pour exécuter les applications IoT qui associent vocal, audio, affichage et exploitation de données issues de capteurs et de récepteurs de géolocalisation. »

Le dernier-né des SoC du Français dispose par ailleurs d’un jeu étoffé d’interfaces pour y connecter écran, microphone, alimentation, GNSS, carte SIM, élément sécurisé, Wi-Fi, Bluetooth Low Energy, clavier, accéléromètre, gyroscope, etc. Le Monarch SX exécute en outre une pile protocolaire LTE validée par les opérateurs, ainsi qu’un client OMA LightWeight M2M (pour la gestion à distance over-the-air) et un système d’exploitation temps réel libre de redevances.

 

 

Sur le même sujet