L'embarqué > Normes & spécifications > Communication > Réseaux radio M2M : le sous-traitant Lacroix Electronics rejoint l’alliance LoRa

Réseaux radio M2M : le sous-traitant Lacroix Electronics rejoint l’alliance LoRa

Publié le 02 avril 2015 à 10:17 par Pierrick Arlot        Communication

Logo Lacroix

Le groupe français de sous-traitance électronique Lacroix Electronics a profité du salon Microwave & RF qui se tient à Paris les 1er et 2 avril pour annoncer son ralliement à l’alliance LoRa, créée en début d’année. La société y rejoint notamment Eolane, autre concepteur et fabricant hexagonal de produits électroniques sur cahier des charges qui, lui, est présent dans l’organisme industriel depuis sa création.

L’alliance LoRa, rappelons-le, est en charge du développement et de la promotion du protocole de communication LoRaWAN, conçu pour les réseaux de communication radio longue portée et basse consommation (LPWAN) dédiés aux marchés du M2M (et de l’Internet des objets) et garant de l’interopérabilité des équipements et infrastructures implémentant la technologie LoRa (Long Range) de Semtech (lire notre entretien exclusif avec François Sforza, cofondateur des sociétés NanoScale Labs et Cycleo qui ont développé et promu LoRa, et directeur en charge des produits Wireless & IoT chez Semtech).

Selon Lacroix Electronics, le protocole LoRaWAN est idéal pour la transmission de faibles débits de données (de 0,3 kbit/s à 50 kbit/s) et est adéquat pour les marchés comme la domotique ou l’automatisation industrielle. Proposé en open source, il est aussi censé faciliter son adoption pour le développement de nouvelles applications aussi bien par les grands groupes que pour les start-up. « C’est pour répondre aux demandes croissantes des clients sur les connexions RF à longue distance et très faible consommation, que Lacroix Electronics est devenu membre de l’alliance LoRa, explicite le sous-traitant. Depuis plusieurs années, nous avons développé une grande expertise radio, et LoRa s’inscrit comme une brique technologique complémentaire à nos services d’industrialisation de communication radio ».

Lacroix Electronics a notamment réalisé les capteurs Sofrel qui sont destinés à la télégestion d’installations techniques des réseaux d’eau et qui utilisent la communication GSM/GPRS. Des capteurs fonctionnant 10 ans sur une pile et sans nécessité de maintenance, ce qui est crucial dans les milieux difficiles d’accès. Le sous-traitant a également participé étroitement au développement et à la fabrication des gélules électroniques ingérables de BodyCap.

Sur le même sujet