L'embarqué > Matériel & systèmes > Connectivité > Réseaux dédiés IoT : Sagemcom met tout son poids derrière la technologie LoRa

Réseaux dédiés IoT : Sagemcom met tout son poids derrière la technologie LoRa

Publié le 19 juin 2015 à 09:40 par Pierrick Arlot        Connectivité

Sagemcom

Dans la droite ligne de la déclaration d’intention que Sagemcom avait publiée début mars lors du Mobile World Congress 2015, la société française, qui est l’un des membres fondateurs de l’alliance LoRa, se dit désormais prête à proposer aux opérateurs et fournisseurs de services une solution intégrée de bout en bout pour la mise en place de réseaux M2M (Machine to Machine) et IoT (Internet of Things) basés sur le protocole LoRaWAN.

A ce titre, Sagemcom estime s’être appuyé sur son savoir-faire en matière de comptage intelligent multi-énergie – l’entreprise a été retenue pour les premières phases de déploiement de compteurs d’électricité et de gaz communicants Linky et Gazpar – pour concevoir et fabriquer les différents composants de cette offre, c’est-à-dire les modules radio pour les capteurs et/ou terminaux connectés, les passerelles et concentrateurs de données, l’infrastructure de cœur de réseau apte à remonter les données vers un serveur dans le cloud et les solutions logicielles de redistribution des données à des opérateurs de services (voir illustration ci-dessous). Une offre que la société compte proposer telle quelle ou sous forme de service NaaS (Network-as-a-Service) ou SaaS (Software-as-a-Service).

« La plupart des objets que Sagemcom rendra communicants fonctionneront sur pile ou batterie et exploiteront des fréquences radio libres de droits avec un procédé de communication longue portée et basse consommation et non des technologies énergivores comme le Wi-Fi, le Bluetooth, le GPRS ou le LTE », indique l’industriel français dans un communiqué de presse. Dans cette perspective, Sagemcom justifie le choix du protocole LoRaWAN (et non celui de son concurrent Sigfox) sur des critères techniques : la bidirectionnalité intrinsèque, le support de débits variables (entre 0,3 et 50 kbit/s), la bonne résistance aux bruits environnants et des capacités naturelles de géolocalisation indoor et outdoor via la triangulation.

Dans la pratique, Sagemcom compte insérer ses modules radio LoRaWAN dans ses propres produits communicants (comme les compteurs d’énergie) et les commercialiser aussi auprès d’autres industriels en vue d'une intégration dans leurs solutions. L’entreprise va également proposer une gamme de passerelles à usage extérieur ou intérieur et développer une femtostation LoRa qui pourra éventuellement être embarquée au sein des box résidentielles de l’équipementier (pour une couverture indoor optimale). Sur ces deux marchés (les modules radio et les passerelles LoRa), Sagemcom n’arrive pas en terrain vierge puisqu’une offre existe déjà, disponible notamment auprès de sociétés comme Adeunis RF, ATIM, Calao Systems, IMST, Kerlink, Microchip, MultiTech ou Nemeus. On rappellera qu’en termes de couverture réseau, Sigfox a aujourd’hui une réelle avance sur la technologie LoRa. Bouygues Télécom a toutefois annoncé vouloir couvrir près de 500 communes d’ici à la fin 2015 avec son réseau LoRa dédié aux objets communicants.

 

Sur le même sujet