L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Quectel lance son premier module de communication C-V2X pour la voiture connectée

Quectel lance son premier module de communication C-V2X pour la voiture connectée

Publié le 08 novembre 2018 à 12:10 par Pierrick Arlot        Sous-système Quectel

C-V2X AG15

Le fabricant de modules radio Quectel a commencé l’échantillonnage de son premier modèle de classe automobile spécifiquement taillé pour les communications C-V2X (Cellular Vehicle-to-Everything). A l’instar de son compatriote ZTE (lire notre article ici), la firme chinoise a opté pour le jeu de circuits C-V2X Qualcomm 9150 dévoilé en 2017 par le fabricant de semi-conducteurs américain.

Si l’on en croit son concepteur, le module AG15 est fabriqué selon le référentiel de démarche qualité pour le secteur automobile IATF 16949:2016 et s’avère conforme aux processus de développement produit de l’industrie automobile APQP/PPAP.

On rappellera que la technologie sans fil C-V2X, dont Qualcomm est un fervent promoteur, est considérée comme indispensable pour assurer une conduite plus sûre et plus autonome et pourrait être montée à bord de véhicules de série à partir de 2020. Dans son mode dit « direct » (lire notre article ici), le C-V2X vise en effet à permettre aux véhicules de communiquer sans l’intermédiaire d’un réseau cellulaire (et donc sans abonnement mobile) avec d’autres véhicules, avec des terminaux appartenant à des piétons ou avec des équipements d’infrastructure routière (panneaux de signalisation, zones de travaux, etc.). Et ce via la bande harmonisée des 5,9 GHz, réservée aux systèmes ITS (Intelligent Transport System).

Dans la pratique, le module Quectel AG15 est conforme au protocole C-V2X PC5 (mode de communication direct) défini dans la Release 14 des spécifications 3GPP et ne nécessite donc pas de carte SIM, d’abonnement cellulaire ou d’infrastructure de réseau mobile. Le produit embarque également un récepteur de géolocalisation par satellite multiconstellation (GPS, Glonass, BeiDou, Galileo, QZSS) avec prise en charge additionnelle d’un système d’augmentation spatiale (SBAS) et de la technologie de navigation à l’estime 3D de Qualcomm qui améliorent grandement la précision et la rapidité du positionnement. En outre, la présence d’un cœur Arm Cortex-A7 à 1,5 GHz dans la puce Qualcomm 9150 permet d’exécuter une pile de communication ITS et les applications C-V2X associées directement sur le module, précise Quectel.

Sur le même sujet