L'embarqué > Normes & spécifications > Communication > Publié cet été, le standard de réseau maillé Bluetooth Mesh cible l’industriel et le bâtiment

Publié cet été, le standard de réseau maillé Bluetooth Mesh cible l’industriel et le bâtiment

Publié le 18 août 2017 à 15:23 par Pierrick Arlot        Communication

Bluetooth Mesh

C’est fait ! Le groupement d’intérêt spécifique (SIG) Bluetooth a annoncé durant l’été la disponibilité des spécifications Bluetooth Mesh et des outils requis pour qualifier les produits Bluetooth prenant en charge la fonction de maillage réseau. Au moment où les capteurs Bluetooth Low Energy se multiplient, la fonctionnalité de réseau maillé, rappelons-le, vise à permettre à tout équipement compatible de communiquer avec n’importe quel autre de ses compères sur un réseau, chacun pouvant éventuellement servir de relais vers d’autres objets qui seraient hors de portée d’un smartphone, d’une tablette, d’un hub ou d’une passerelle.

Dans la pratique Bluetooth Mesh repose sur le standard Bluetooth Low Energy et s’avère compatible avec les spécifications Bluetooth Core 4.0 et ultérieures (dont le récent Bluetooth 5). Selon le Bluetooth SIG, Bluetooth Mesh est adapté aux déploiements de réseaux à grande échelle et s’avère idéal pour des marchés comme le bâtiment intelligent, les réseaux de capteurs et d’autres applications IoT où des dizaines, des centaines voire des milliers de dispositifs doivent communiquer entre eux de manière fiable et sécurisée sans point individuel de défaillance.

« Une plate-forme d’éclairage intelligent bâtie sur Bluetooth Mesh peut aussi proposer des services de suivi d’actifs, de recherche de points d’intérêt ou de navigation sur site, a précisé Szymon Slupik, président et directeur technique de Silvair (lire notre article ici) et chairman du groupe de travail Bluetooth Mesh. Nous croyons que ces fonctionnalités à valeur ajoutée vont faire de Bluetooth une technologie particulièrement adaptée à la mise en place d’un réseau maillé. »

Dans la foulée de l’annonce du Bluetooth SIG, plusieurs fabricants de semi-conducteurs sont montés au créneau pour assurer la prise en charge du Bluetooth Mesh par leurs circuits Bluetooth Low Energy (à l’instar de Toshiba) ou la conformité de leurs propres piles de protocoles BLE et outils de développement à la nouvelle spécification (comme Silicon Labs ou Nordic Semiconductor). Qualcomm, pour sa part, a dévoilé Qualcomm Bluetooth Mesh, évolution de la technologie CSRmesh (issue de l’acquisition en 2015 du britannique CSR, pionnier sur le créneau du Bluetooth maillé). La pile sera prise en charge par toutes les prochaines générations de produits BLE de l’Américain en commençant par les SoC radio QCA4020 et QCA4024 dont la disponibilité commerciale est prévue en septembre. Le premier est un produit trimode (Bluetooth Low Energy 5, Wi-Fi bibande et 802.15.4 dont ZigBee et Thread) tandis que le second est compatible BLE 5 et 802.15.4.

Sur le même sujet