L'embarqué > Matériel & systèmes > Connectivité > Passerelles IoT cellulaires : Sierra Wireless parie sur la flexibilité et la compacité

Passerelles IoT cellulaires : Sierra Wireless parie sur la flexibilité et la compacité

Publié le 06 décembre 2016 à 12:32 par Pierrick Arlot        Connectivité Sierra Wireless

Passerelle IoT FX30

Sous la référence FX30, Sierra Wireless, spécialiste des modules de communication cellulaires et des plates-formes dans le nuage pour les marchés du M2M et de l'Internet des objets, propose une passerelle cellulaire durcie et programmable que la société franco-canadienne décrit comme la plus compacte et la plus flexible de sa catégorie. Avec des dimensions de 75 x 60 x 32 mm (hors connecteurs), la passerelle est bâtie sur l’environnement open source compatible Linux Legato et se présente comme une plate-forme embarquée intégrée et précertifiée dédiée à la connexion de n’importe quel équipement industriel, système d’automatisation du bâtiment, matériel médical, automatisme et autre appareil professionnel à tout type d’application IoT ou service dans le nuage.

Dotée d’options 2G, 3G ou 4G (via un module ad hoc), la passerelle FX30 existe dans des variantes Ethernet et série et se distingue par la présence d’un « connecteur IoT » qui permet de l’équiper d’extensions matérielles pour la connexion à différents types de capteurs et de réseaux filaires et sans fil (Ethernet, Wi-Fi, Bluetooth, ZigBee, RS485, CANbus, etc.). On supposera que ce « connecteur IoT » est le même que ceux que l’on retrouve sur la plate-forme open hardware mangOH de Sierra Wireless.

Un effort a aussi été porté sur la sobriété énergétique puisque la passerelle FX30 consomme, si l’on en croit la société, moins de 1 W en mode veille et moins de 2 mW en mode à ultrabasse consommation pour des applications alimentées sur batterie ou via des panneaux photovoltaïques. Conforme au standard MIL-STD-810 et apte à fonctionner dans la gamme de température comprise entre -30°C et +75°C, le produit de Sierra Wireless supporte également le protocole LightWeight M2M et peut être géré, surveillé et contrôlé à distance à travers les services en nuage de la plate-forme AirVantage du Franco-Canadien.

 

 

Sur le même sujet