L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > NXP parie sur le Wi-Fi 6E avec une puce apte à communiquer dans les bandes 2,4 GHz, 5 GHz et 6 GHz

NXP parie sur le Wi-Fi 6E avec une puce apte à communiquer dans les bandes 2,4 GHz, 5 GHz et 6 GHz

Publié le 01 février 2021 à 10:52 par Pierrick Arlot        Composant  NXP

Wi-Fi 6E - NXP

A l’instar d’autres fournisseurs de puces et modules Wi-Fi comme Broadcom, Intel, MaxLinear, MediaTek, Qualcomm et ON Semiconductor, NXP, fort du rachat en 2019 du portefeuille de circuits de connectivité Wi-Fi et Bluetooth de Marvell, se positionne sur le marché des circuits intégrés compatibles Wi-Fi 6E, aptes à exploiter la bande des 6 GHz, et plus précisément la partie du spectre accessible sans licence ouverte par un certain nombre de régulateurs à travers le monde.

De fait, alors que les bandes traditionnelles du Wi-Fi (2,4 GHz et 5 GHz) sont de plus en plus congestionnées, la Federal Communications Commission, l’organisme de régulation américain, a pris la décision d’ouvrir au Wi-Fi 1 200 MHz dans la bande de fréquence des 6 GHz sur le territoire des Etats-Unis. Le Royaume-Uni, l'Europe, le Chili, la Corée du Sud et les Émirats arabes unis se sont également engagés à réserver une partie de ce spectre à la célèbre technologie sans fil, avec à la clé des performances plus élevées, une latence plus faible et une qualité de service améliorée.

De son côté, l’alliance Wi-Fi, l’organisme industriel qui promeut et certifie les produits compatibles avec les diverses spécifications Wi-Fi, a lancé officiellement en janvier 2021 son programme de certification destiné à assurer l’interopérabilité des produits compatibles Wi-Fi 6E.

Dans le détail, NXP a commencé l’échantillonnage de sa première puce-système Wi-Fi 6E à triple bande, adaptée au marché des points d’accès, des passerelles et autres box de fournisseurs de services. Référencé CW641, ce SoC, qui prend en charge les technologies OFDMA et MU-Mimo (Mimo 4x4 multi-utilisateur) dans les sens montant et descendant, est apte à soutenir des débits crêtes de 4,8 Gbit/s.

Selon NXP, l'ajout de capacités à 6 GHz aux passerelles offre aux fournisseurs de services des options pour partitionner efficacement la bande passante disponible entre les divers équipements connectés aux réseaux résidentiels. Les applications critiques à bande passante élevée et à faible latence, telles que les jeux dans le cloud ou les infrastructures maillées entre points d’accès multiples au sein de grandes habitations, pourront migrer vers le 6 GHz, libérant ainsi les bandes 5 GHz et 2,4 GHz pour d'autres applications qui nécessitent une bande passante moindre.

Au-delà des points d’accès, estime NXP, le SoC CW641 ouvre la voie aux applications Wi-Fi 6E hautes performances dans les secteurs de l’électronique grand public, de l'automobile, de l'industriel et de l'Internet des objets (IoT).

Sur le même sujet