L'embarqué > Normes & spécifications > Communication > Nokia, Ericsson et Intel soutiennent le NB-LTE, une technologie LTE adaptée à l’Internet des objets

Nokia, Ericsson et Intel soutiennent le NB-LTE, une technologie LTE adaptée à l’Internet des objets

Publié le 12 septembre 2015 à 14:04 par Pierrick Arlot        Communication Intel

LTE for the IoT

Intel et les équipementiers télécoms Ericsson et Nokia ont annoncé officiellement leur soutien á la technologie NB-LTE (Narrow-Band Long-Term Evolution) qu’ils jugent comme, à terme, la solution de connectivité idéale pour le segment de l’Internet des objets. A l'instar du LTE-M, le procédé NB-LTE vise à limiter la largeur des canaux radio LTE afin d’abaisser les coûts et la consommation électrique des modems cellulaires intégrés dans les objets. Mais là où le LTE-M prévoit, tout du moins dans l’état des choses, d’abaisser la bande passante minimale du LTE de 20 MHz à 1,4 MHz (lire l’interview de Philippe Guillemette, le directeur technique de Sierra Wireless, ici), le NB-LTE compte réduire encore cette borne inférieure et la ramener à seulement 200 kHz (pour un débit descendant de seulement 150 kbit/s).

Le NB-LTE, qui sera détaillé dans la Release 13 des spécifications 3GPP à paraître en 2016, figure également aux rangs des propositions techniques soutenues par la Mobile IoT Initiative. Lancée il y a quelques semaines par un certain nombre d’opérateurs de réseaux mobiles, cette initiative a pour objectif d’accélérer la disponibilité commerciale de technologies sans fil LPWA (Low Power Wide Area) dédiées à l’Internet des objets et adaptées à un déploiement dans les bandes de fréquence que ces mêmes opérateurs détiennent (et donc accessibles uniquement sous licence).

Dans le cadre de leur soutien au NB-LTE, Nokia, Ericsson et Intel vont collaborer étroitement afin de mettre sur le marché dès 2016 des produits compatibles, en l’occurrence des jeux de circuits du côté du numéro un des semi-conducteurs et des mises à jour réseau ad hoc pour les deux équipementiers. « Les réseaux cellulaires couvrent déjà 90% de la population mondiale ; il est donc censé de mettre à profit cette couverture pour accélérer l’adoption des applications de l’Internet des objets à travers la standardisation du NB-LTE », a commenté Thomas Norén, vice-président en charge du management produit au sein de l’activité Radio d’Ericsson.

Sur le même sujet