L'embarqué > Logiciel > Test & Validation > NI anticipe le futur Wi-Fi 802.11ax en proposant déjà un environnement de test ad hoc

NI anticipe le futur Wi-Fi 802.11ax en proposant déjà un environnement de test ad hoc

Publié le 01 juin 2016 à 12:57 par François Gauthier        Test & Validation National Instruments

NI 802.11ax

Le fournisseur de systèmes matériels et logiciels de test & mesure National Instruments a décidé de prendre les devants vis-à-vis d’une évolution majeure du Wi-Fi, le 802.11ax, attendu en 2018. L'Américain propose en effet une plate-forme RF de développement qui supporte les toutes premières spécifications en cours de validation (draft 0.1) du futur standard 802.11ax. Rappelons ici que l’objectif que se sont fixé les experts du groupe de travail IEEE 802.11ax, mis en place officiellement en mars 2014, est de boucler un projet de norme stabilisé d’ici au mois de juillet 2017 et de publier une spécification définitive en 2018. Avec à la clé un débit net moyen par utilisateur au moins quadruplé dans des environnements réseau Wi-Fi denses, et qui pourrait aller jusqu’à 10 Gbit/s (mais toujours dans la bande des 5 GHz, voire 6 GHz).

La plate-forme proposée par  NI combine la suite logicielle WLAN Measurement Suite de la société (qui intègre les spécifications préliminaires de la norme en plus de celles des normes déjà établies 802.11a/b/g/n/j/p/ac/ah/af) avec une base matérielle composée de cartes au format PXI, et notamment un générateur de signaux vectoriels RF. Le but étant de faciliter la mesure des conceptions de sous-systèmes 802.11ax, en particulier au niveau des couches PHY et MAC, modifiées en profondeur par rapport aux versions antérieures du Wi-Fi. L’ensemble supporte aussi des caractéristiques propres au 802.11ax, en particulier un intervalle étroit entre les sous-porteuses du signal, la modulation 1024-QAM (modulation d’amplitude en quadrature) et la technologie OFDMA (Orthogonal Frequency Division Multiple Access) en mode Mimo multi-utilisateur. 

 

 

Sur le même sujet