L'embarqué > Marchés > Conjoncture > National Instruments se transforme, devient NI et affiche un nouveau logo

National Instruments se transforme, devient NI et affiche un nouveau logo

Publié le 24 juin 2020 à 12:20 par François Gauthier        Conjoncture NI

National Instruments se transforme, devient NI et affiche un nouveau logo

National Instruments, fondé en 1976 et devenu l’une des sociétés technologiques américaines emblématiques, a annoncé cette semaine son intention de changer de marque pour devenir NI. Parallèlement, la société a dévoilé son nouveau logo, de couleur verte, alors que le bleu était la couleur traditionnelle de National Instruments depuis ses débuts. L'entreprise a par ailleurs lancé une campagne de marque avec le slogan “Engineer Ambitiously”.

Coté en bourse, NI compte environ 7 700 employés dans le monde, dont 2 200 à Austin au Texas, son siège social. La société a réalisé un chiffre d’affaires de 1 353 millions de dollars en 2019 et prévoit pour le deuxième trimestre 2020 un CA entre 295 et 315 millions de dollars, ce qui représente une baisse des revenus de 9% d’une année sur l’autre.

Avec cette évolution, National Instruments (NI donc désormais), pionnier de l’instrumentation virtuelle et concepteur de matériels et de logiciels permettant aux scientifiques et aux ingénieurs de concevoir, prototyper et déployer des applications de test et mesure ou de contrôle/commande et des applications embarquées, veut se détacher de cette image de fournisseur d’instruments de mesure, jugée réductrice par ses dirigeants (son ancien slogan était d’ailleurs “The Software is the Instrument”), le mot même d’instrument étant jugé quelque peu daté.

Le nouveau CEO de NI, Eric Starkloff, qui a succédé à Alex Davern (un financier qui a permis à la cotation NI de passer d’une moyenne de 30 dollars à environ 40 à 50 dollars par action, empêchant de faire de la société une proie trop facile), explique dans une lettre ouverte cette évolution.

« Nous faisons bien plus que créer des “instruments” et pour nous, le monde a plus que jamais besoin d'ingénieurs, s'enflamme Eric Starkloff. Des ventilateurs à bas prix aux systèmes énergétiques propres en passant par les appareils de communication sur lesquels nous comptons chaque jour pour rester connectés, tous ces produits sont construits et définis par les ingénieurs et la technologie. Et c'est leur passion et leur innovation qui nous permettront de sortir plus forts de cette période difficile. »

NI se concentre désormais principalement sur les domaines des semi-conducteurs, de l'espace, de l’automobile, de l'aérospatial et de l'ingénierie en électronique. Au fil du temps l'entreprise est devenue aussi une société de plus en plus ancrée dans le monde du logiciel, en témoigne la récente acquisition de la société israélienne OptimalPlus, spécialisée dans les logiciels d’analyse de données pour les industries des semi-conducteurs, de l’automobile et de l’électronique. Une transaction évaluée à 365 millions de dollars.

Sur le même sujet