L'embarqué > Logiciel > Test & Validation > L’IRT SystemX va évaluer la sûreté de fonctionnement des navettes autonomes et des robots-taxis

L’IRT SystemX va évaluer la sûreté de fonctionnement des navettes autonomes et des robots-taxis

Publié le 12 avril 2019 à 11:29 par Pierrick Arlot        Test & Validation

Navette autonome Navya

L’institut de recherche technologique (IRT) SystemX a donné son feu vert au projet SVR (Scénarios Véhicules Robots et navettes autonomes) dont la durée a été fixée à deux ans. Objectif : construire un référentiel, partagé au niveau national par l’écosystème gravitant autour des concepts de navettes autonomes et de robots-taxis, pour permettre l'évaluation de la sûreté de fonctionnement de ces véhicules sans conducteur par l'usage de la simulation numérique.

Selon l’IRT, les travaux de recherche ainsi menés aboutiront à la définition d'un langage commun de description de scénarios pour l'ensemble de la filière, ainsi qu'à la construction d'une base de scénarios potentiellement sécuritaires (infrastructures, situations de conduite, perturbations extérieures, etc.). Ces scénarios seront utilisables pour réaliser des tests numériques et physiques dans le but de concevoir des systèmes de transport autonome sûrs et de les valider. Ce référentiel commun devrait alors servir à établir de façon progressive les protocoles d'homologation et d'autorisation d'exploitation des systèmes de transports autonomes avec les autorités.

Le projet SVR s'inscrit dans le cadre des activités de l'IRT SystemX en matière de transport autonome, visant à fournir des méthodes et des outils pour la conception et la validation de tels systèmes. Le système de transport autonome, comme défini dans le projet SVR, intègre plusieurs éléments tels que les véhicules (navettes et robot-taxis), l'infrastructure routière, la signalisation, un poste de contrôle centralisé et la communication entre ces acteurs. L'ensemble est sécurisé : chaque élément participant à cette sécurisation doit rester opérationnel dans toutes les circonstances (heure du jour, trafic, météorologie...) durant lesquelles le service doit être assuré. Les scénarios et la simulation mise en œuvre doivent donc couvrir l'ensemble de ces éléments dans toutes les conditions d'utilisation retenues (pluie, brouillard, nuit, etc.). 

Le projet SVR, qui compte in fine réaliser une preuve de concept sur une plate-forme de simulation, incluant des modèles de capteurs, un modèle de navette autonome et des fonctions avec la signalisation ou le poste de contrôle, doit donc contribuer à consolider l'expertise de l’IRT SystemX dans le domaine de la conception et de la validation de systèmes de transport autonome, notamment par le rapprochement des filières automobiles et navettes. De fait, les objectifs du projet SVR visent à généraliser aux systèmes de transport collectifs (dans lesquels le véhicule n'est qu'un système constituant).les approches proposées pour le véhicule particulier dans le projet SVA de l'institut (lancé en 2015), à savoir principalement la construction d'une bibliothèque de scénarios et la réalisation de tests numériques.

Sur le même sujet