L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Les processeurs i.MX6 à double coeur hétérogène de Freescale sont disponibles en volume

Les processeurs i.MX6 à double coeur hétérogène de Freescale sont disponibles en volume

Publié le 25 février 2015 à 11:26 par Pierrick Arlot        Composant  Freescale

Les processeurs i.MX6 à double coeur hétérogène de Freescale sont disponibles en volume

Sur Embedded World 2015, Freescale a annoncé l’arrivée en pleine production du processeur i.MX6SoloX que le fabricant de semi-conducteurs avait évoqué dès avril 2014. Ce sixième processeur de la famille i.MX6 associe, pour la première fois sur la même puce, un cœur ARM Cortex-A9 et un cœur de microcontrôleur Cortex-M4. Selon l´Américain, ce circuit intégré de type SoC vise à répondre aux besoins des applications grand public, industrielles ou automobiles qui exigent à la fois des interfaces utilisateur riches, des fonctionnalités temps réel et une basse consommation (le cœur ARM Cortex-A9 pouvant être "éteint").

Tout comme la société l´a fait lors de l´annonce des microcontrôleurs Kinetis à coeur Cortex-M7, la sécurité a été mise en avant par Freescale lors de la présentation de l´i.MX6SoloX avec la présence de moteurs de cryptage et d’un contrôleur de ressources configurable qui permet aux périphériques d’être dédiés à l’un des cœurs ou partagés par les deux cœurs. Un mécanisme sécurisé de messagerie par sémaphore garantit par ailleurs un accès sûr aux périphériques partagés par deux OS différents. Un procédé d’amorçage sécurisé et un stockage protégé pour les données complètent le tableau.
 
L’i.MX6SoloX embarque également, outre les deux cœurs ARM, une unité graphique 2D/3D et un double port Ethernet AVB (Audio Video Bridging) pour les communications multimédias qui exigent une qualité de service irréprochable sur réseaux Ethernet, notamment dans l’automobile.
 
Côté systèmes d’exploitation, le dernier-né de Freescale supporte les environnements Android et Linux sur le cœur Cortex-A9 et l’OS MQX sur le Cortex-M4.
 
Ajoutons que la sécurité est plus que jamais au cœur des préoccupations de Freescale. A l’occasion d’Embedded World, le fabricant de semi-conducteurs a dévoilé une collaboration avec le consortium EEMBC (Embedded Microprocessor Benchmarking Consortium) en vue d’identifier les défaillances de sécurité critiques dans le domaine de l’embarqué et d’établir, avec le concours d’autres sociétés, des recommandations sur lesquelles les concepteurs système et les équipementiers officiant dans le domaine de l’Internet des objets (IoT) pourraient s’appuyer pour mieux sécuriser les transactions et les points de terminaison IoT.
 

Sur le même sujet