L'embarqué > Matériel & systèmes > Objet de la semaine > Les marins sont surveillés sur les océans grâce à un gilet de sauvetage connecté au réseau Sigfox

Les marins sont surveillés sur les océans grâce à un gilet de sauvetage connecté au réseau Sigfox

Publié le 13 décembre 2019 à 12:19 par François Gauthier        Objet de la semaine Sigfox

Plastimo Sigfox

Avec plus de 50 ans d’expertise industrielle en conception et fabrication d’équipements de sécurité pour plaisanciers et professionnels de la mer, la société lorientaise Plastimo (95 collaborateurs, 25 M€ de chiffre d’affaires) a mis au point un gilet de sauvetage connecté pour la localisation rapide et fiable des marins en mer. La solution utilise le potentiel de l’Internet des objets en se fondant sur le réseau radio longue portée de Sigfox qui sera associé prochainement à la constellation de nanosatellites ELO adaptée aux échanges de petits messages.

A partir de 2020, une couverture totale de géolocalisation sur l’ensemble des mers et océans du globe sera en effet possible grâce au déploiement de la constellation ELO gérée par Eutelsat, partenaire de Sigfox (voir notre article). Une collaboration qui permettra aux services de connectivité de Sigfox de disposer, dès la mise en service des satellites, d’une couverture globale sur l’ensemble des océans. Alors que les constellations existantes, selon Sigfox, ne permettent pas d’offrir cette fonctionnalité à des prix abordables pour le marché du nautisme.

A terme, la constellation ELO donnera la possibilité de géolocaliser, sur l’ensemble de la planète, un naufragé dans son radeau de survie portant un gilet de sauvetage connecté, à un prix compatible avec les attentes du marché grand public. L’un des atouts majeurs de l’approche est d’utiliser le protocole Sigfox déjà disponible dans plus de 65 pays. Les gilets de sauvetage produits par Plastimo pourront donc utiliser indifféremment le réseau terrestre de Sigfox ou le réseau satellite associé. Ainsi, les gilets de sauvetage pourront être repérés à plusieurs dizaines de kilomètres des côtes des pays déjà couverts par le réseau terrestre de Sigfox, avant la mise à disposition de la constellation ELO, dont les deux premiers nanosatellites seront opérationnels en 2020.

« Notre enjeu est de renforcer la sécurité en mer, en utilisant le potentiel des solutions connectées pour les rendre accessibles au plus grand nombre de marins, commente Frédéric Blaudeau, directeur marketing de Plastimo. C’est en conjuguant les savoir-faire de nos deux entreprises qu’il est possible de proposer aux navigateurs une solution connectée intégrée. »

Les futurs gilets de sauvetage Plastimo équipés de la connectivité satellite de Sigfox resteront semblables aux précédents dans leur design, avec pour la partie connectivité une expérience utilisateur simplifiée, ne nécessitant pas de batteries encombrantes pour maintenir une longue autonomie.

Vous pouvez aussi suivre nos actualités sur la vitrine LinkedIN de L'Embarqué consacrée aux réseaux LPWAN : Embedded-LPWAN

Sur le même sujet