L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > L’équipementier ZF s’allie à Xilinx pour ses unités d’intelligence artificielle pour véhicules autonomes

L’équipementier ZF s’allie à Xilinx pour ses unités d’intelligence artificielle pour véhicules autonomes

Publié le 07 janvier 2019 à 12:10 par François Gauthier        Composant  Xilinx

Xilinx + ZF

Présentée lors du CES qui se tient du 8 au 11 janvier à Las Vegas, l’unité de commande intelligente pour voiture autonome de l’équimentier allemand ZF Friedrichshafen AG (ZF) est architecturée autour d’une puce-système multicoeur à logique programmable MPSoC de Xilinx. Une décision liée à une collaboration stratégique entre les deux entreprises sur le marché des unités de commande embarquées au sein des véhicules autonomes. ZF, spécialiste des technologies de transmission, des châssis et des systèmes de sécurité active et passive, va notamment s’appuyer sur les plates-formes matérielles de Xilinx pour intégrer de l’intelligence artificielle dans ses solutions baptisées ZF ProAI. Concrètement c’est le circuit Zynq UltraScale de Xilinx qui est mis en œuvre pour gérer l'agrégation, le prétraitement et la distribution de données en temps réel acquises sur une voiture, et dans le même temps fournir une plate-forme d’accélération de calcul pour le traitement des algorithmes d’intelligence artificielle.

ZF a choisi cette voie technologique fondée sur un circuit programmable, en partie pour bénéficier d’une architecture puissante (en termes de calcul), adaptable, évolutive et suffisamment flexible pour permettre la personnalisation des unités ZF ProAI en fonctions des besoins des constructeurs. (On signalera que ZF travaille aussi avec Nvidia.)

« La proposition ZF ProAI réside dans son concept matériel modulaire et son architecture logicielle ouverte, commente Torsten Gollewski, directeur de ZF Advanced Engineering. Car notre objectif est de fournir le plus grand nombre possible de fonctions dans le domaine de la conduite autonome en utilisant une combinaison flexible d'architectures matérielles et logicielles qui intègre de manière transparente l'accélération de calcul des logiciels d’Intelligence artificielle et les technologies de sécurité fonctionnelle (FuSa) via la diversité des moteurs de traitement proposés. »

La prise en charge de la sûreté de fonctionnement dans cette approche est liée à la récente annonce de Xilinx sur ce sujet, avec la compatibilité au niveau SIL3 et HFT1 (redondance native dans un circuit), conformément à la norme CEI 61508, délivrée par l’organisme de certification de la sécurité fonctionnelle Exida pour la famille des circuits de la famille MPSoC à puce unique Zynq UltraScale+, en particulier le Zynq-7000.

Sur le même sujet