L'embarqué > Logiciel > Développement > L’environnement Segger Embedded Studio prend désormais en charge l’architecture RISC-V

L’environnement Segger Embedded Studio prend désormais en charge l’architecture RISC-V

Publié le 24 novembre 2017 à 10:30 par Pierrick Arlot        Développement Segger

RISC-V Embedded Studio

Le spécialiste allemand des outils matériels et logiciels de débogage et de programmation de cibles embarquées Segger annonce l’édition RISC-V de son environnement de développement intégré (IDE) multiplate-forme Embedded Studio. Selon la firme d’outre-Rhin, il s’agit du premier IDE de qualité professionnelle à prendre en charge l’architecture de processeur open source qui a actuellement le vent en poupe (lire nos articles ici, ici et ici).

Selon l’éditeur, Embedded Studio for RISC-V dispose des mêmes fonctionnalités que la version pour architectures ARM Cortex-M et permet donc aux utilisateurs de passer sans effort d’une architecture à l’autre. La sonde J-Link associée à l’IDE fournit notamment des fonctions de débogage évoluées pour le développement et la production de logiciels. Il est ainsi possible de placer des points d’arrêt en nombre illimité dans le logiciel embarqué en mémoire flash, ce qui élimine les contraintes des points d’arrêt matériels, et d’écrire des chargeurs de programmes (loaders) personnalisés avec l’outil Open Flash Loader de la sonde J-Link, compatibles avec n’importe quel type de stockage en mémoire flash.

Embedded Studio propose également divers outils d’analyse applicative (utilisation de la mémoire, analyse de la pile, etc.). Selon Segger, l’un des moyens les plus simples d’évaluer l’architecture RISC-V et l’IDE Embedded Studio consiste à utiliser la carte de développement Arty Artix-A7 de Digilent qui s’appuie sur le cœur d’IP RISC-V E31 du californien SiFive.

« La disponibilité d’Embedded Studio de Segger enrichit considérablement l’écosystème RISC-V, s’est réjoui Rick O’Connor, le directeur exécutif de la fondation sans but lucratif RISC-V. Les produits de Segger sont économiquement abordables, disposent d’un modèle de licence souple et… ils marchent ! » La société allemande compte prochainement adapter à l’architecture RISC-V tous ses outils aujourd’hui disponibles dans l’écosystème ARM.

 

Sur le même sujet