L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Le suisse u-blox convertit ses modules radio Bluetooth au Bluetooth 5

Le suisse u-blox convertit ses modules radio Bluetooth au Bluetooth 5

Publié le 18 octobre 2017 à 10:04 par Pierrick Arlot        Sous-système u-blox

Nina-B3 u-blox

Irrésistiblement tous les fabricants de modules radio Bluetooth étoffent leurs gammes avec des modèles compatibles avec la dernière version majeure en date de la célèbre technologie de communication radio courte portée, le Bluetooth 5 en l’occurrence. C’est aujourd’hui le cas du suisse u-blox avec le module « intelligent » Nina-B3, dont l’échantillonnage n’est toutefois prévu que dans le courant du premier trimestre 2018.

Le module, qui prend en charge la connectivité Bluetooth Low Energy, des transferts haut débit ainsi que les spécifications Bluetooth Mesh et 802.15.4, affiche des dimensions compactes de 10 x 11,6 x 1,9 mm (10 x 15 x 3,5 mm avec antenne intégrée). Bâti autour de la puce-système SoC à cœur ARM Cortex-M4F nRF52840 de Nordic Semiconductor, le produit d’u-blox cible plus particulièrement les marchés de la ville intelligente, du bâtiment connecté et de l’Industrie 4.0 (systèmes d’éclairage intelligent, réseaux de capteurs industriels, solutions de suivi d’actifs, automatismes immotiques, etc.).

Le module Bluetooth 5 Nina-B3 est décliné en deux variantes. La première, estampillée Nina-B31, est fournie avec le logiciel de connectivité d’u-blox préchargé en mémoire flash, éliminant de ce fait toute programmation embarquée et garantissant un certain niveau de protection au travers de la technologie d’amorçage sécurisé de la firme suisse. La seconde variante, dénommée Nina-B30, ouvre à l’utilisateur un plus grand champ d’applications grâce à la prise en charge des protocoles Bluetooth Mesh et Thread et à l’accès à un éventail d’interfaces filaires et sans fil. Par ailleurs, le cœur de microcontrôleur Cortex-M4F peut exécuter des applications utilisateur évoluées directement sur le module, caractéristique qui évite le recours à des briques matérielles externes et qui réduit la taille et les coûts du produit final.

Selon u-blox, la compatibilité broche à broche avec d’autres modules de communication courte portée Nina limite en outre les efforts de conception pour les développeurs qui souhaitent décliner leurs conceptions selon différentes configurations (Wi-Fi ou Bluetooth uniquement par exemple). Les modèles Nina-B3 sont ainsi compatibles broche à broche avec le Nina-B1, purement Bluetooth Low Energy et désormais compatible Bluetooth 5, ainsi qu’avec les modules Wi-Fi/Bluetooth Nina-W1, dont le microcontrôleur (intégré dans la puce-système SoC ESP32 d’Espressif) est désormais « ouvert » pour l’hébergement d’applications utilisateur.

Sur le même sujet