L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Le processeur d’accélération IA de Gyrfalcon se glisse sur un module i.MX 8M Mini de 47 x 30 mm de SolidRun

Le processeur d’accélération IA de Gyrfalcon se glisse sur un module i.MX 8M Mini de 47 x 30 mm de SolidRun

Publié le 04 juin 2019 à 10:56 par Pierrick Arlot        Sous-système SolidRun

SolidRun

Spécialiste des modules processeurs et des calculateurs industriels pour périphérie de réseau (edge), la société israélienne SolidRun a réussi à implanter sur un module de seulement 47 x 30 mm le processeur i.MX 8M Mini à cœur(s) Arm Cortex-A53 de NXP et un processeur neuronal de son compatriote Gyrfalcon, en l’occurrence le Lightspeeur 2803S. Selon SolidRun, ce module SOM associe tous les éléments nécessaires au prototypage rapide de solutions d’intelligence artificielle (IA) en périphérie de réseau .

« On a considéré pendant longtemps que le cloud était la meilleure option pour exécuter des réseaux de neurones en raison d’une puissance de calcul virtuellement sans limites, note Atai Ziv, le CEO de SolidRun. Mais, avec la disponibilité de processeurs embarqués particulièrement performants comme l’i.MX 8M Mini, les équipementiers n’hésitent plus à faire migrer les tâches de traitement IA du nuage vers l’edge. »

Présenté par NXP comme le premier processeur d’application multicœur hétérogène à vocation embarquée gravé selon la technologie FinFET 14LPC (un procédé de gravure 3D 14 nm proposé par Samsung), l’i.MX 8M Mini, rappelons-le, est bâti autour d’un complexe de plusieurs cœurs 64 bits ARM Cortex-A53 (jusqu’à quatre cadencés à 1,8 GHz) auquel est associé un cœur de microcontrôleur Cortex-M4 400 MHz réservé aux tâches temps réel. Il embarque également un bloc matéiel d’accélération vidéo 1080p, des unités graphiques 2D et 3D et un jeu étoffé de fonctions audio. Côté entrées/sorties, on y trouve notamment des interfaces PCIe 2.0 (x1), USB 2.0 (x2), Gigabit Ethernet (x1), UART (x4), I2C (x4), SPI (x3) et PWM (x4).

Doté d’une interface Mipi DSI (pour un afficheur) et d’une interface Mipi CSI (pour une caméra), le processeur i.MX 8M Mini prend aussi en charge diverses technologies de mémoire externe (DDR3L, DDR4, LPDDR4). Sur le SOM de SolidRun, il est d’ailleurs associé à un maximum de 4 Go de mémoire LPDDR4 et, en option, à des interfaces de connectivité radio Bluetooth et Wi-Fi.

Le processeur neuronal Lightspeeur 2803S, quant à lui, est compatible avec les frameworks d’apprentissage profond TensorFlow, Caffe et PyTorch qui peuvent ainsi bénéficier d’un moteur d’accélération IA spécifique. Aux dimensions de 9 x 9 mm, cet accélérateur est apte à exécuter des réseaux de neurones préalablement entraînés avec une consommation réduite, limitée à seulement 700 mW pour une puissance de 16,8 Tops (téraopérations par seconde).

Adapté aux marchés des assistants numériques, des véhicules autonomes, des caméras de sécurité, de l’analyse audio et vidéo ou de la signalisation numérique, le dernier-né des modules SOM de SolidRun peut en outre être mis en œuvre dans des applications sans ventilateur.

La firme israélienne propose également la carte porteuse HummingBoard Pulse où sont accessibles de nombreuses interfaces de connectivité et de communication : ports USB-C, Micro USB et USB 3.0, ports d’extension mPCIe et M.2, prise Ethernet 10/100/1000 Mbit/s (avec prise en charge du PoE), emplacement microSD, support de carte SIM, interfaces pour afficheur HDMI et Mipi DSI 2.0, entrées/sorties audio, etc. Le module i.MX 8M Mini de SolidRun avec accélérateur IA Gyrfalcon est d’ores et déjà disponible auprès de la firme israélienne et du distributeur Arrow.

Vous pouvez aussi suivre nos actualités sur la vitrine LinkedIN de L'Embarqué consacrée à l’intelligence artificielle dans l’embarqué : Embedded-IA https://www.linkedin.com/showcase/embedded-ia/

Sur le même sujet