L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Le plus gros des FPGA est signé Xilinx et intègre 35 milliards de transistors

Le plus gros des FPGA est signé Xilinx et intègre 35 milliards de transistors

Publié le 22 août 2019 à 11:33 par Pierrick Arlot        Composant  Xilinx

Xilinx FPGA

Sous la référence Virtex UltraScale+ VU19P, le spécialiste des circuits logiques programmables Xilinx vient de dévoiler le FPGA le plus puissant du moment avec pas moins de 35 milliards de transistors. Membre de la famille Virtex UltraScale+ gravée en technologie 16 nm, ce composant (dixit l’Américain) offre la plus grande densité logique et le plus grand nombre d’entrées/sorties jamais intégrés sur une même puce, ouvrant la voie à l’émulation et au prototypage d’Asic et de puces-systèmes SoC particulièrement complexes, ainsi qu’au développement d’algorithmes émergents tels que ceux utilisés dans les domaines de l’intelligence artificielle, de l’apprentissage automatique, du traitement vidéo et de la fusion de capteurs.

Dans le détail, le FPGA VU19P embarque 9 milliards de cellules logiques système et plus de 2 000 entrées/sorties utilisateur. Il s’accommode en outre d’une bande passante mémoire DDR4 qui peut atteindre 1,5 Tbit/s et d’émetteurs/récepteurs aptes à transmettre un débit de 4,5 Tbit/s.

Selon Xilinx, le dernier-né des Virtex UltraScale+ 16 nm, qui sera disponible en volume à l’automne 2020, est 1,6 fois plus imposant que son prédécesseur, le FPGA Virtex UltraScale 20 nm (qui était jusqu’alors le FPGA le plus puissant de l’industrie).

« C’est notre troisième génération de FPGA à battre ce record après le Virtex-7 2000T et le Virtex UltraScale VU440, indique Sumit Shah, directeur marketing et management produit de Xilinx. Mais c’est beaucoup plus que du silicium car nous proposons avec le Virtex UltraScale+ VU19P un flot d’outils robustes et éprouvés de débogage, de visibilité et de covalidation matérielle et logicielle, ainsi qu’une gamme d’IP ad hoc. » Le flot de conception peut par ailleurs être co-optimisé grâce à la suite Xilinx Vivado.

« Arm s’appuie sur les composants Xilinx dans le cadre du processus de validation de nos IP et technologies SoC de nouvelle génération, confie Tran Nguyen, directeur en charge des services de conception chez Arm. Le VU19P va permettre à notre société et à d’autres entreprises de notre écosystème d’accélérer la conception, le développement et la validation des technologies les plus ambitieuses inscrites à notre feuille de route. »

Sur le même sujet