L'embarqué > Marchés > Rachat > Le groupe Lacroix s’offre le rennais eSoftThings, spécialiste de l’IoT et de l’intelligence artificielle

Le groupe Lacroix s’offre le rennais eSoftThings, spécialiste de l’IoT et de l’intelligence artificielle

Publié le 10 juillet 2020 à 11:33 par Pierrick Arlot        Rachat

Le groupe Lacroix s’offre le rennais eSoftThings, spécialiste de l’IoT et de l’intelligence artificielle

Sous-traitant électronique et fournisseur d’équipements connectés et sécurisés pour la gestion des infrastructures de voierie, d’eau et d’énergie, le groupe français Lacroix consolide aujourd’hui son pôle de recherche et développement du bassin rennais avec l’acquisition de la jeune société eSoftThings. Créée en 2014, la start-up, dont l’Embarqué a tracé un portrait détaillé en octobre 2015, renforce le positionnement du groupe français autour de l’Internet des objets (IoT) industriel et de l’intelligence artificielle (IA) notamment dans le domaine des véhicules connectés.

Selon les données fournies par Lacroix, la société eSoftThings, forte d’un effectif de 50 personnes et fondée par Thierry Meslet et Kimmo Vuorinen, deux anciens de Renesas Design France, affiche depuis 3 ans une croissance annuelle moyenne de 50% et est devenue un référent international dans la conception et l’industrialisation de solutions IoT (hardware, software et cloud) et dans le domaine de l’IA (vision artificielle, classification d’objets, prédiction de comportements).

Selon Lacroix, l’acquisition d’eSoftThings s’inscrit dans le plan stratégique amorcé par le groupe français en 2016 pour s’aligner sur la généralisation de l’intelligence artificielle embarquée, du traitement des données au plus près de leurs sources et de la restitution de l’information. De par son expertise en conception hardware et software, par son savoir-faire en développement et intégration de logiciels embarqués auxquels s’ajoutent des spécialités dans la connectivité, l’optimisation de la consommation d’énergie et l’IA, cette nouvelle filiale sera au cœur du projet R&D du groupe Lacroix, affirme l’entreprise française.

Au titre de l’exercice 2019, eSoftThings a réalisé un chiffre d’affaires de 4,5 millions d’euros avec une marge opérationnelle courante à deux chiffres. « Cette nouvelle acquisition, la sixième en quatre ans, vient clôturer le programme de croissances externes de notre plan Ambition 2020 et nous projette d’une manière stratégique sur le prochain plan 2025 », s’est réjoui Vincent Bedouin, le P-DG du groupe Lacroix.

Sur le même sujet