L'embarqué > Logiciel > Développement > La suite logicielle d’Ansys aide à la simulation tout au long de la vie d’un produit

La suite logicielle d’Ansys aide à la simulation tout au long de la vie d’un produit

Publié le 15 février 2019 à 11:56 par François Gauthier        Développement Ansys

Ansys 2019 R1

Avec la version 2019 R1 de sa solution de simulation numérique multiphysique, Ansys poursuit dans la voie d’une meilleure accessibilité, pour les ingénieurs, à une palette d’outils de simulation qui ciblent différents segments de la conception d’un produit comme Fluent (logiciel de simulation de la mécanique des fluides), Additive Suite (pour la fabrication additive), Motion (pour la simulation dynamique multicorps), Mechanical (conception mécanique), Scade (pour le logiciel embarqué) et Medini (pour l’analyse de la sécurité fonctionnelle), notamment.

Pour ce qui concerne plus particulièrement le domaine de l’embarqué, la suite de simulation de logiciel embarqué Scade (photo ci-dessous) propose de nouvelles fonctionnalités pour les applications automobiles et notamment les véhicules autonomes, permettant de générer et de tester du code sur des architectures multicœurs. Avec en sus des facilités pour assurer la conformité aux normes de l’industrie comme Autosar et ISO 26262.

Parallèlement, dans la suite de simulation de systèmes Vrxperience, de nouveaux modèles de caméras permettent de tester les algorithmes de perception visuelle dans les conditions de conduite nocturne et donc de valider des systèmes automobiles dans des conditions dangereuses et difficiles à reproduire lors d'essais physiques. Le logiciel inclut également la simulation avancée de scénarios de trafic routier et de la dynamique du véhicule pour les phares, les capteurs et les interfaces homme-machine (IHM). Vrxperience comprend en outre désormais une interface avec Scade afin d’obtenir rapidement des prototypes d’éclairages ou de systèmes d’aide à la conduite automobile.

Pour ce qui a trait à l’outil Medini Analysis, ce dernier effectue désormais avec plus de rapidité l’analyse de la sécurité fonctionnelle d’un projet vis-à-vis de la norme DO-178C, ainsi que des standards ISO/PAS 21448 SOTIF (System of Intended Functionality). Associés à la norme ISO 26262, ceux-ci traitent des risques déraisonnables en l'absence de dysfonctionnements des systèmes électriques et électroniques dans les automobiles et autres véhicules terrestres.

Enfin, toujours pour le secteur automobile, le logiciel Speos (lié au récent rachat du français Optis en mars 2018) renforce ses capacités de conception prédictives pour la création, le test et la validation de conception virtuelle dans une boucle d'itération. L’outil, à travers ses extensions Speos Head-Up Design et Analyse, se conforme aux normes et réglementations internationales, notamment celles de la SAE International (Society of Automotive Engineers), de la Commission électrotechnique internationale (CEI) et de l’Institut des assurances pour la sécurité routière (IIHS). Il permet d’anticiper et de simuler des problèmes de perception tels que des images floues à un stade très précoce du développement, réduisant ainsi le besoin de prototypes physiques coûteux et chronophages.

Sur le même sujet