L'embarqué > Logiciel > Plate-forme > La plate-forme Windows 10 IoT se déclinera en trois versions différentes pour l’embarqué

La plate-forme Windows 10 IoT se déclinera en trois versions différentes pour l’embarqué

Publié le 26 mars 2015 à 11:51 par Pierrick Arlot        Plate-forme Microsoft

La plate-forme Windows 10 IoT se déclinera en trois versions différentes pour l’embarqué

Avec l’arrivée de Windows 10 l’été prochain, Microsoft, qui jusqu’ici avait décliné diverses versions Embedded de ses systèmes d’exploitation, devrait plutôt mettre l’accent sur Windows 10 IoT quand il s’agira de parler « embarqué », vague de l’Internet des objets oblige. Kevin Dallas, l’actuel directeur général des systèmes d’exploitation IoT chez l’éditeur, a récemment donné quelques détails supplémentaires sur le sujet sur le blog officiel de Microsoft.

Ainsi Windows IoT, qui disposera d’une connectivité native avec la plate-forme en nuage Microsoft Azure IoT Services, a vocation à alimenter toute une gamme de systèmes intelligents et connectés s’étageant entre les dispositifs plutôt compacts (comme les passerelles) jusqu’aux robots industriels en passant par les terminaux de point de vente mobiles et les équipements médicaux spécifiques.

A priori, trois versions de Windows 10 IoT sont prévues. Conçu pour les architectures x86 et les environnements dotés d’au moins 1 Go de RAM et de 16 Go de mémoire de stockage, Windows 10 IoT for Industry Devices sera compatible avec les applications Win32 et disposera d’un gestionnaire d’interface utilisateur de type Desktop Shell. Nécessitant au moins 512 Mo de RAM et un espace de stockage de 4 Go, Windows 10 IoT for Mobile Devices sera, quant à lui, dédié aux architectures ARM et aux terminaux dotés d’un écran tactile (Modern Shell).

Enfin Windows 10 IoT for Small Devices, le plus compact, se satisfera de 256 Mo de RAM et de 2 Go de mémoire de stockage. C’est cette version pour objets connectés, utilisable aussi bien sur des processeurs ARM que des circuits x86, qui devrait être proposée gratuitement aux fabricants d’équipements, aux étudiants et aux amateurs éclairés.

Microsoft compte aussi associer Windows 10 IoT à des cartes de développement fournies par Intel, Qualcomm ou la fondation Raspberry. Dans ce cadre, l'éditeur a déjà dévoilé une première carte supportant Windows 10 IoT, en l’occurrence la DragonBoard 410c de Qualcomm, tout juste annoncée par le constructeur.

Sur le même sujet