L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Internet des objets : Renesas et Altair s’engagent pour des modules radio NB-IoT/LTE-M ultracompacts

Internet des objets : Renesas et Altair s’engagent pour des modules radio NB-IoT/LTE-M ultracompacts

Publié le 12 novembre 2019 à 10:46 par Pierrick Arlot        Sous-système Renesas

Renesas-Altair

Renesas s’est engagé dans un partenariat avec la société israélienne Altair Semiconductor, filiale de Sony, afin de favoriser la mise sur le marché de solutions IoT cellulaires ultracompactes et ultrabasse consommation associant les microcontrôleurs du premier aux circuits radio du second. Les solutions intégrées résultantes seront proposées au travers des canaux de vente de la société de semi-conducteurs nippone.

« Notre collaboration avec Altair va nous permettre de développer la solution cellulaire chip-to-cloud multiprotocole la plus petite et la plus sobre en énergie pour les applications IoT industrielles de prochaine génération », affirme Sailesh Chittipeddi, vice-président exécutif et directeur général des activités IoT et Infrastructures de Renesas. Les deux entreprises vont collaborer dans un premier temps sur des offres IoT cellulaires bâties sur les technologies et circuits radio bimodes LTE-M et NB-IoT d’Altair. Les deux compères devraient aussi concevoir divers logiciels et outils de développement visant à simplifier l’adoption de telles solutions au sein d’applications industrielles et grand public.

On rappellera qu’Altair collabore déjà avec des sociétés comme G+D, Here Technologies, Murata, Sierra Wireless et WNC pour fournir des modules basse consommation et peu onéreux pour une vaste gamme d’applications IoT comme les traceurs, les compteurs communicants, les dispositifs électroniques portés sur soi ou les systèmes télématiques automobiles.

Ajoutons que la firme israélienne a récemment annoncé une collaboration avec le texan Polte, fournisseur de solutions dites C-LoC (Cloud Location over Cellular), afin de porter le logiciel C-LoC de l’Américain sur son circuit IoT cellulaire bimode LTE-M/NB-IoT ALT1250. L’idée ici est de proposer une solution de géolocalisation LTE/IoT basse consommation et bas coût qui ne s’appuie ni sur un positionnement par satellite GPS/GNSS, ni sur d’autres procédés radio pour fournir un positionnement précis en particulier à l’intérieur des bâtiments (lire aussi notre article ici).

Selon Altair, le circuit ALT1250 bénéficie d’un niveau élevé d’intégration et élimine de ce fait le recours à la plupart des composants externes exigés pour la conception d’un module IoT cellulaire. Disponible dans un boîtier de moins de 100 mm2, le fruit des travaux de la société intègre un processeur bande de base LTE CAT-M1/NB1, un frontal RF large bande capable de s’adapter à toutes les combinaisons de bandes de fréquence LTE, de la mémoire, des amplificateurs de puissance, des filtres, un commutateur d’antenne ainsi qu’un récepteur GPS, un moteur de sécurité et un cœur de microcontrôleur (pour les applications utilisateur). Les technologies de géolocalisation de Polte, quant à elles, tirent profit des réseaux LTE/4G et 5G existants ainsi que de tous les signaux radio émis par les stations de base et détectés par un dispositif IoT dans son environnement proche.

Vous pouvez aussi suivre nos actualités sur la vitrine LinkedIN de L'Embarqué consacrée aux réseaux LPWAN : Embedded-LPWAN https://www.linkedin.com/showcase/embedded-lpwan/

 

Sur le même sujet