L'embarqué > Logiciel > Middleware > Internet des objets : l’alliance OMA et la fondation OCF collaborent autour du protocole LwM2M

Internet des objets : l’alliance OMA et la fondation OCF collaborent autour du protocole LwM2M

Publié le 11 septembre 2017 à 10:13 par Pierrick Arlot        Middleware

Lightweight M2M

Créé pour promouvoir des protocoles, des spécifications et des projets open source qui puissent assurer des interactions sécurisées entre terminaux informatiques, produits grand public, capteurs et systèmes embarqués connectés au cloud, l’Open Connectivity Foundation (OCF) vient de signer un accord de collaboration avec l’Open Mobile Alliance (OMA) afin de plancher en commun sur le sujet de la gestion à distance d’équipements et dispositifs IoT (Internet of Things). L’accord porte en particulier sur l’interaction entre le standard LwM2M (Lightweight M2M) de l’alliance OMA et les spécifications OCF.

Populaire sur les marchés des communications de machine à machine (M2M) et de l’Internet des objets (IoT) industriel, la version 1.0 du protocole LightWeight M2M (LwM2M) est passée début 2017 du statut de Candidate Release à celui de spécification OMA dûment approuvée. Déclinaison allégée – comme son nom l’indique – du protocole OMA-DM (Device Management), LightWeight M2M est un protocole de gestion et de maintenance opérationnelle à distance spécifiquement édictée pour les capteurs et équipements à ressources contraintes (alors qu’OMA-DM avait été élaborée à l’origine pour les terminaux mobiles). Il est basé sur l’architecture Rest (Representational State Transfer) de l’IETF (Internet Engineering Task force), définit un modèle extensible de ressources et de données et s’appuie sur le standard de transmission sécurisée CoAP (Constrained Application Protocol), variante de HTTP conçue pour les réseaux à bas débit et basse consommation.

La collaboration stratégique entre l’OCF et l’alliance OMA vise à apporter à l’écosystème OCF un protocole mature et établi pour la configuration et la gestion à distance de dispositifs IoT et à renforcer le rôle de l’Open Connectivity Foundation dans le domaine de l’harmonisation et de la consolidation de l’interopérabilité de l’Internet des objets, explique l’organisme industriel.

L’OCF, qui a repris les actifs du Forum UPnP puis fusionné avec l’alliance AllSeen, chapeaute, au sein de la fondation Linux, le projet collaboratif IoTivity qui produit une implémentation de référence sous licence Apache 2.0 de ses spécifications (sans être toutefois limité à ces dernières). Reposant sur des technologies standard (IPv6, 6LoWPAN, CoAP, XMPP, API RESTful…), le framework de communication transdomaine OCF pour équipements et objets connectés au cloud est censé assurer, d’une part, l’interconnexion sans fil des terminaux personnels et des dispositifs de l’Internet des objets, et, d’autre part, la gestion des flux d’information transitant entre eux et avec le cloud, quels que soient leur facteur de forme, leur système d’exploitation et le fournisseur de services.

Sur le même sujet