L'embarqué > Marchés > Rachat > Internet des objets : Kerlink prend le contrôle du grenoblois Wyres, spécialiste de la géolocalisation indoor

Internet des objets : Kerlink prend le contrôle du grenoblois Wyres, spécialiste de la géolocalisation indoor

Publié le 10 janvier 2019 à 10:08 par Pierrick Arlot        Rachat Kerlink

Wyres

Fournisseur de stations de base et de solutions pour réseaux IoT longue portée et basse consommation compatibles avec la technologie LoRaWAN de l’alliance LoRa, le français Kerlink annonce une prise de participation à hauteur de 51% dans le capital de la start-up grenobloise Wyres afin de conforter son expertise technologique dans la géolocalisation. Wyres, dont L’Embarqué a tracé un portrait détaillé en janvier 2017, est un expert de la géolocalisation indoor et propose son offre aux industries et opérateurs multisites (logistique, hôpitaux, agriculture…). 

Créée en 2015 et forte d’un effectif de 15 personnes, la société a développé une offre matérielle et logicielle (balises, tags, kits d’évaluation) reposant en partie sur la technologie radio LoRa qui se veut à la fois simple d’utilisation, apte à couvrir des sites de très grandes dimensions et capable d’offrir une précision de positionnement de deux à cinq mètres. Au titre de l’exercice 2017, elle a réalisé un chiffre d’affaires de 166 000 € avec un EBITDA négatif de 393 000 €. Pour Kerlink, l’ajout de la brique technologique apportée par Wyres constituera un vecteur d’accélération commerciale pour cibler des marchés prioritaires comme les aéroports « intelligents », le suivi d’actifs, la ville intelligente ainsi que l’industriel et la production manufacturière.

« Réellement novatrices, nos solutions industrielles de géolocalisation indoor pour entreprises s’appuient sur une épine dorsale LoRaWAN, surfant ainsi sur la pertinence de cette connectivité pour les réseaux privés à haute valeur ajoutée industrielle, indique Yannick Delibie, cofondateur, directeur général délégué et CTO de Kerlink. L’avenir de l’IoT industriel se joue aujourd’hui en fédérant un écosystème tous les jours plus important. »

La prise de participation de Kerlink dans le capital de Wyres a pris la forme d'une souscription à une augmentation de capital d'un montant d’un million d’euros (prime d'émission incluse) financée sur fonds propres. Des promesses croisées ont été consenties réciproquement entre Kerlink et les autres associés de Wyres (ses fondateurs et IOT Capital) aux termes desquelles l'intégralité du capital de Wyres sera détenue par Kerlink d'ici à la fin du premier trimestre 2022.

A noter que sur l’exercice 2018, Kerlink a réalisé un CA de 17,1 millions d’euros en recul par rapport à 2017 (24,8 M€). Une évolution qui, selon la société rennaise, confirme les tendances observées au cours des derniers mois avec un contexte de marché qui reste marqué par un décalage du rythme de déploiements des grands projets IoT chez les opérateurs publics. Face à cet attentisme, la croissance du marché, ajoute Kerlink, devrait davantage reposer sur les opérateurs privés et alternatifs qui favoriseront désormais la mise en place de leur propre réseau pour déployer leurs solutions IoT. Pour profiter des opportunités offertes par cette évolution du marché, la société a engagé une stratégie visant à constituer un écosystème de partenaires afin de proposer des offres de bout en bout sur chacun de ses marchés prioritaires. Une stratégie qui a déjà commencé à porter ses fruits avec plusieurs déploiements en cours, notamment avec Hxperience/Accor Invest pour des solutions Smart Hôtels. Dans ce cadre, Kerlink vise un retour à la croissance sur l’ensemble de l’année 2019.

Répartition par activités du CA de Kerlink

Sur le même sujet