L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Industrie : la conception de solutions IO-Link s’accélère grâce à un circuit biprocesseur de Renesas

Industrie : la conception de solutions IO-Link s’accélère grâce à un circuit biprocesseur de Renesas

Publié le 12 décembre 2018 à 12:56 par François Gauthier        Composant  Renesas

Industrie : la conception de solutions IO-Link s’accélère grâce à un circuit biprocesseur de Renesas

Présentée lors du salon SPS/IPC Drives qui s’est déroulé à Nuremberg fin novembre, une solution monopuce de Renesas, avec son kit de développement associé, vise à simplifier les applications reposant sur la technologie de réseau industriel IO-Link conçue pour relier des périphériques dans les usines intelligentes. Cette solution IO-Link maître s’appuie sur la mise en oeuvre d'un processeur RZ/N1S (le milieu de gamme des RZ/N) présenté dans un petit boîtier LFBGA de 12 x 12 mm, facilitant de fait la conception de circuits imprimés compacts.

Rappelons que sous la référence RZ/N, Renesas propose depuis le début de l’année une famille de processeurs de communication industriels dont la vocation est de rassembler de multiples protocoles industriels temps réel et mécanismes de redondance réseau au sein d’un seul et même circuit. Et ce pour la conception de commutateurs, passerelles, automates programmables, terminaux opérateur, etc.

Dans l’approche proposée par Renesas pour des applications maître IO-Link, les deux sous-systèmes processeurs présents au sein du RZ/N1S (l'un architecturé sur un coeur Arm Cortex-A7, l'autre, baptisé R-IN Engine, bati autour d'un Cortex-M3) fonctionnent indépendamment et simultanément avec une mémoire SRam intégrée de 6 Mo. Le maître IO-Link à huit ports est contrôlé par l'un des processeurs alors que le second (le R-IN Engine) prend en charge les communications de type Ethernet industriel avec les couches supérieures, sans utiliser de microcontrôleur, de microprocesseur ou bien de mémoire externe.

Le kit de développement, de son côté, comprend une carte et des exemples de logiciels préqualifiés, ainsi que des piles de protocoles industriels, fournis par la firme germanique TMG (Technologie Management Gruppe). La carte intègre huit connecteurs IO-Link permettant aux développeurs de connecter immédiatement des périphériques esclaves IO-Link et de lancer le processus d'évaluation.

« Une taille compacte, deux processeurs intégrés, l'un pour IO-Link et l'autre pour la communication de type Ethernet industriel, font du circuit RZ/N1S le choix idéal pour les applications industrielles maître IO-Link typiques », résume Klaus-Peter Willems, directeur associé de TMG.

 

Sur le même sujet