L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Renesas adapte ses processeurs réseau industriels aux exigences de l’Industrie 4.0

Renesas adapte ses processeurs réseau industriels aux exigences de l’Industrie 4.0

Publié le 18 mai 2017 à 12:26 par Pierrick Arlot        Composant  Renesas

Renesas RZ/N

Sous la référence RZ/N, Renesas compte échantillonner d’ici au premier semestre 2018 une nouvelle famille de processeurs de communication industriels dont la vocation est de rassembler de multiples protocoles industriels temps réel et mécanismes de redondance réseau au sein d’un seul et même circuit. Conçus pour des équipements de plus en plus connectés, montée en puissance des concepts Industrie 4.0 oblige, à l'instar des commutateurs, des passerelles, des automates programmables, des terminaux d’opérateur et des unités d’entrée/sortie distantes, les RZ/N se déclinent en trois gammes afin de répondre à différents besoins applicatifs, de l’entrée de gamme (RZ/N1L) au haut de gamme (RZ/N1D) en passant par le milieu de gamme (RZ/N1S).

Point commun de tous ces processeurs, ils intègrent le bloc R-IN Engine, déjà présent dans certains microcontrôleurs de Renesas. Ce sous-système, qui se déploie autour d’un cœur ARM Cortex-M3 et d’un commutateur Ethernet à cinq ports, prend en charge le traitement en temps réel des données de communication et les fonctions de redondance réseau. A cet égard, affirme le constructeur japonais, il est apte à traiter les protocoles réseau EtherCAT, EtherNet/IP, Ethernet Powerlink, Profinet, Sercos et CANopen, ainsi que les mécanismes de redondance réseau Rapid Spanning Tree Protocol (RSTP), Parallel Redundancy Protocol (PRP) et High-Availability Seamless Redundancy (HSR).

Au bloc R-IN Engine, la gamme RZ/N1D ajoute un double cœur ARM Cortex-A7 pour répondre aux exigences des commutateurs réseau, des automates programmables et des passerelles industrielles, tandis que la série RZ/N1S embarque un seul cœur Cortex-A7 pour satisfaire les besoins des nano-automates programmables et des terminaux d’opérateur.

A noter qu’afin de faciliter la tâche d’implémentation des protocoles réseau industriels, Renesas travaille avec un certain nombre d’éditeurs afin de préintégrer leurs piles sur les RZ/N, comme Port, TMG Technologie und Engineering, Cannon-Automata et Net Module. Par ailleurs le fabricant de semi-conducteurs fournira une couche d’abstraction générique sous forme d’API afin de faciliter la prise en charge de multiples protocoles, sans impact rédhibitoire sur le logiciel applicatif, et de réduire de 50% le temps de développement d’équipements réseau industriels. Côté outils et systèmes d’exploitation, le support de l’environnement de développement IAR Embedded Workbench et des OS Linux, VxWorks et ThreadX sera assurée, ajoute Renesas.

Si des échantillons des processeurs RZ/N1D sont disponibles depuis le mois d'avril 2017, il faudra attendre le premier semestre 2018 pour disposer de modèles RZ/N1S et RZ/N1L.

Sur le même sujet