L'embarqué > Logiciel > Développement > IAR Systems permet déjà d’écrire du logiciel pour les futurs microcontrôleurs sécurisés ARMv8-M

IAR Systems permet déjà d’écrire du logiciel pour les futurs microcontrôleurs sécurisés ARMv8-M

Publié le 28 juin 2016 à 12:42 par Pierrick Arlot        Développement IAR Systems

IAR Embedded Workbench

L’éditeur suédois d’outils de développement pour l’embarqué IAR Systems prend déjà position sur le marché des futurs microcontrôleurs à architecture ARMv8-M. La firme nordique assure en effet que la dernière version en date de sa chaîne d’outils IAR Embedded Workbench for ARM permet d’ores et déjà de développer du logiciel en avance de phase pour cette architecture annoncée en novembre 2015 par le Britannique et qui, selon toute probabilité, pourrait faire son apparition dans de premiers microcontrôleurs vers la fin 2016.

L’architecture ARMv8-M se distingue surtout par la possibilité d’intégrer pour la première fois la technologie de sécurité et de partitionnement TrustZone au sein de circuits à cœur(s) Cortex-M. TrustZone va permettre de créer au sein d’un microcontrôleur une zone dite « de confiance » apte à sécuriser données, firmware et périphériques, un besoin exprimé de plus en plus explicitement par les développeurs d’objets et d’équipements connectés aux ressources limitées.

Grâce à l’intégration de la technologie de simulation matérielle ARM Fast Models au sein de son environnement, IAR donne aux développeurs l’accès direct à un prototype virtuel de l’architecture ARMv8-M, une capacité qui s’avère en général très bénéfique dans les premières étapes de mise au point du silicium et qui permet aussi de démarrer l’écriture de code avant même que les circuits soient disponibles. L’architecture ARMv8-M est notamment supportée par la dernière version du compilateur C/C++ de l’environnement IAR Embedded Workbench, tandis que le débogueur C-SPY intègre la technologie ARM Fast Models à travers l’interface CADI.

 

Sur le même sujet